Deuxième tour : Fillon-Juppé

primaire-2016_1er_tour.jpg

Personne ne l’avait imaginé, sauf l’équipe de François Fillon …

Depuis 2013 François Fillon est sur les routes, dans les entreprises, dans les exploitations agricoles, dans les quartiers, … à la rencontre des Français. Il le fait sans caméra, ni témoin, pour recueillir l’avis des Français sur le quinquennat passé avec Nicolas Sarkozy et sur l’avenir, les mesures à prendre. Les médias, obnubilés par la perspective d’un duel Sarkozy/Juppé ont l’œil ailleurs, laissant François Fillon déambulé en toute tranquillité et rencontrer les Français à sa guise.

Fort de ces rencontres avec plus de 7000 Français il bâtit un projet avec quelques centaines d’experts, d’élus locaux, de représentants de la société civile … François Fillon, à l’issue de réunions thématiques, valide une à une les propositions. Il constitue autour de lui une équipe de campagne faite de porte-paroles, pour la plupart issus de la société civile, qui reçoivent au QG les professionnels et leurs représentants, les écoutent, prennent des notes, se déplacent dans toute la France pour expliquer le projet, dans des salles de toutes les dimensions, devant des auditoires plus ou moins nombreux. Les porte-paroles plutôt que d’arriver avec un discours politique formaté et quelques blagues, projettent un exposé : le candidat, le projet, la méthode, l’agenda, les déclinaisons thématiques … On n’y parle jamais des autres concurrents. Du jamais vu dans une campagne présidentielle. Les auditoires toujours attentifs et polis en début de réunion, repartent souvent convaincu à la fin , heureux d’avoir été pris au sérieux, et prêt à faire fonctionner un bouche à oreille positif pour le candidat.

Il y a 12 mois, François Fillon a commencé un second tour de France pour expliquer ce projet conçu avec les Français, pour eux. Ces réunions publiques d’un nouveau genre , au cœur de salles aménagées en rond, autour de lui, pour permettre les échanges, sont constituées en deux parties : une courte allocution sur le projet et ses grandes lignes (une 1/2 heure), puis deux heures de questions-réponses sans filtre avec la salle. Le candidat arrive simplement sans tambour ni trompette, il salue les uns et les autres, passe 2 à 3 heures à débattre, puis reste un moment sans s’échapper trop vite… Inhabituel dans ces marathons…

Puis arrive le temps des débats télévisés …. Après 12 mois de campagne à raison de 4 débats par semaine avec les Français, François Fillon s’impose à tous par la clarté de ses réponses, sa connaissance des sujets, la fermeté de son discours. Le grand sportif connaît les vertus de l’entrainement. L’émission « ambition intime » de Karine Le Marchand et « l’Emission Politique » de David Pujadas finissent de convaincre les Français. La « rencontre » , chère aux gaullistes, a lieu.

Le 20 novembre, à la surprise générale, non seulement François Fillon est qualifié pour le second tour de la primaire, mais il arrive en tête loin devant Alain Juppé. Il est en passe de réaliser le même exploit que Jacky ICKX au 24h du Mans en 1969..

Une surprise pour le microcosme de l’entre-soi. Pas une surprise pour l’équipe de François Fillon et ses 1100 comités de soutien locaux ou thématiques présents dans toute la France.

“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.” (Mark Twain)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.