Droits de plantation : la Slovaquie rejoint le mouvement !

Dans une lettre datée du 10 juin, le Ministre de l’Agriculture slovaque – M. Zsolt Simon – déclare ouvertement au Commissaire Dacian Ciolos son opposition à la libéralisation des droits de plantation. La Slovaquie est donc le 12ème Etat membre* qui refuse de voir disparaître le mécanisme de régulation du potentiel de production de la filière vitivinicole.

12 Etats membres sont désormais « contre la libéralisation » : l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Hongrie, l’Autriche, la Roumanie, le Luxembourg, le République Tchèque, Chypre, la République Slovaque. A présent, pour avoir une majorité qualifiée au Conseil des Ministres (14 Etats membres et 255 voix), il faut encore 2 Etats membres et 66 voix pour imposer le refus.

Lire à ce sujet sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.