« Fillon, l’homme de l’année 2010 » (LE POINT)

« Comme le dit un de ses proches, « François Fillon n’est plus en dépendance vis-à-vis de personne ». Alors il se propose de jouer les guides de la majorité. Samedi dernier, devant le conseil national de l’UMP, il a, à neuf reprises, commencé ses phrases par « j’affirme ». Une figure de style, bien sûr, mais qui en dit long sur la prétention identitaire du nouveau Fillon. Reste à ne pas trop irriter Sarkozy et à démontrer sa capacité d’entraînement des électeurs… »

Lire la suite sur LE POINT.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.