Fin du « ban des vendanges » : vive la république !

Le Ban des vendanges puise ses origines au Moyen-Âge. Il s’agissait à l’époque d’un service collectif obligatoire qui permettait à la fois le contrôle et la collecte de la dîme. Malgré la chute du système féodal en 1789, il restera en usage presque partout sous l’égide des autorités municipales et puis sous l’autorité du Préfet depuis Napoléon. Il aura falu attendre le XXIème siècle pour que ce droit abscon soit supprimé !

Cette année, dans le cadre de la LOA (Loi d’Orientation Agricole) et de la réforme du Code Rural, la procclamation du ban des vendanges par le Préfet s’arrête ! Chaque viticulteur est « libre » de récolter quand il le souhaite quelque soit sa méthode d’enrichissement des moûts.

En fait, le « ban des vendange » se pousuivra si une AOC le souhaite dans le cadre de sa propre organisation. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup d’AOC à tendance féodale…quoi que ?

Pour les autres, le ban des vendanges fait désormais partie du folklore !

Relire l’article sur ce blog « le ban des vendanges : un archaïsme à la française » qui avait donné lieu à une invitation d’Alain Pagès sur FRANCE BLEU GIRONDE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.