Gironde Avenir, Gironde durable

Communiqué de presse du Groupe Gironde Avenir suite à la Commission permanente du Conseil Général du 21 novembre 2008

Lors du vote du Budget Primitif 2008 ainsi que plus récemment lors de la dernière assemblée plénière du 22 octobre, le groupe Gironde Avenir avait exprimé son souhait de voir un effort plus important dans le domaine du développement durable. La promotion de l’économie verte permet non seulement de lutter contre le réchauffement climatique mais c’est aussi une véritable solution d’avenir dans le contexte de crise actuel.

Nous nous félicitons de voir que notre appel a été entendu et que la commission permanente de ce vendredi a entériné différents projets dans ce domaine.

Ainsi dans un souci de lutte contre le gaspillage d’énergie et le développement de l’autosuffisance dans ce domaine, nous soutenons les actions suivantes :

  • Réalisation de 80% des nouvelles constructions départementales dans le respect de la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) – dossier 338.
  • Maintien du projet expérimental d’électricité générée par des modules de production photovoltaïque intégrés aux installations du collège Chambrelant d’Hourtin – dossier 117.
  • Amélioration thermique dans les MDSI (les Maisons Départementales de la Solidarité et de l’Insertion) – dossier 315.

Nous apportons également notre soutien aux actions qui permettent une réduction des émissions de CO2 dans l’atmosphère et à ce titre l’introduction de ce critère dans le choix des véhicules départementaux est une bonne chose mais il est dommage qu’aucun taux n’est été fixé – dossier 332.

En effet, l’objectif du Grenelle de l’environnement et de la Commission Européenne est de fixer comme limite haute 130g de CO2/km. Nous saluons ainsi la performance du président Madrelle qui a baissé son émission de CO2 de 89 g/km avec sa nouvelle voiture : une Lexus GS V6 Hybrid qui émet 186 g/km. Sa précédente voiture, une RENAULT Velsatis V6 émettaient 275g de CO2 au km. Un seul regret, c’est qu’il n’ait pas choisi une voiture fabriquée en France…

Le groupe Gironde Avenir espère que ces mesures sont une première étape vers une réelle politique globale du Conseil Général dans le domaine du développement durable.

Il reste,en effet, encore de nombreuses mesures à prendre telles que : la réalisation d’une carte des gisements d’énergie disponibles, le soutien à la réalisation d’un bilan carbone par les communes, l’abandon des « dossiers papier » pour des dossiers dématérialisés…

Relire notre intervention lors du vote du budget primitif en décembre 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.