« J’ai arrêté de polluer ma Bretagne »

par André Pochon.

C’est dans les années 70, quand l’Inra a prescrit une nouvelle méthode d’élevage, que tout s’est dégradé. Désormais, c’est vache ou cochon, pas les deux. Les porcs deviennent des « objets » agroalimentaires, entassés dans des lieux hermétiques où ils vivent sur leurs déjections. Les voilà traités aux antibiotiques. Alors soudain, en 1980, j’ai ouvert les yeux.

Un article à lire sur le site de PARIS-MATCH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.