La « mèche hollandaise ».

Au XVIè siècle, les Hollandais inventèrent la mèche de souffre dite « mèche hollandaise » qui, brûlée dans la barrique, permet au vin non seulement de se conserver mais de s’améliorer en vieillissant. Cette invention permet le développement des vignobles à vin blanc liquoreux, car cet usage du souffre permet de stopper la fermentation avant sa fin et donc de conserver du sucre résiduel. Ce fut une véritable révolution pour le vin.

Le 5 Septembre 1383, le Château Tropeyte (aujourd’hui Place des Quinconces) protégeait la ville de Bordeaux des envahisseurs venant du Nord par le fleuve. C’est cette année-là que les moines de l’ordre des Chartreux de Vauclaire en Périgueux s’installèrent dans les marais de l’Audeyola situés en aval du Château à l’extérieur des murs de la ville. L’espace était désertique, seules quelques vignes et troupeaux occupaient les lieux. A cette époque, l’Aquitaine était anglaise et le commerce avec Londres était constant et florissant. Par sécurité, les bateaux venant chercher du vin à Bordeaux devaient mouiller devant le Monastère.

En 1453, après la bataille de Castillon, l’Aquitaine était rattachée au Royaume de France. Le commerce avec l’Angleterre était arrêté. Des Flamands arrivèrent alors à Bordeaux et permirent au commerce bordelais de prendre un nouvel essor en s’ouvrant aux Provinces-Unies.

Afin d’échapper aux lois intra-muros de Bordeaux, il semble qu’à cette époque un Hollandais désirant vendre librement les vins de Gascogne vint s’installer devant le mouillage des bateaux, à l’extérieur des murs de la ville, à proximité du Monastère des Chartreux. Ce négociant recevait les tonneaux sur un espace approprié, puis les chargeait sur les navires. Il fut rapidement imité par d’autres négociants venus de l’Europe du Nord et principalement des Provinces-Unies. C’est ainsi que le quartier pris le nom de Quartier des Hollandais.

Dès 1500, l’indépendance de la Hollande augmenta le développement du négoce du vin et celui des eaux de vie. Le quartier s’allongea au bord du fleuve de façon constante. En 1579, les Moines Chartreux quittèrent le quartier devenu trop commerçant et bruyant, seul leur nom resta et le Quartier des Hollandais fut appelé Faubourg des Chartreux (Chartrons en Gascon).

En 1599, le Quartier des Chartreux avait une telle importance que le Maréchal d’Ornano décida son assainissement. Au XVIè siècle, le négoce des vins et spiritueux était la principale activité du Faubourg des Chartrons. Les Protestants étaient fortement représentés en raison de leurs origines nord européennes, mais Catholiques et Protestants travaillaient en harmonie. Au fur et à mesure que le commerce du vin augmentait, les maisons de négoce florissaient. Grâce à la mèche hollandaise (ou allumette hollandaise), les négociants, jusqu’à présent simples commerçants en vin, devinrent négociants-éleveurs.

En savoir plus en lisant Philippe Roudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.