Le festival des « Nuits Romanes » première victime de la fusion Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Nuits_Romanes.jpg

Le Président Alain Rousset a confirmé en commission et en GIA (Groupe Inter-Assemblée) sa décision de supprimer le festival des NUITS ROMANES.

Le budget nécessaire pour 2016 aurait dû s’élever à 3,5 M€. Il restait à assumer 4,8 M€ de 2015 sur le budget 2016… Car l’ex-Région Poitou-Charentes comme le révèle la 1ère analyse de E&Y pratiquait « le retard de paiement et de rattachement de certaines dépenses ».

C’est bien dommage car les « Nuits romanes » rassemblaient environ 160000 spectateurs sur une moyenne de 110 manifestations (totalement gratuites). Ce festival aurait même pu être étendu sur l’ensemble de la nouvelle Région.

La programmation des manifestations était assurée par la Région. « Un fonds d’accompagnement va être mis en place pour cette année 2016: doté d’une enveloppe de 200000 à 300000 €, il pourra compenser à hauteur de 80 % le préjudice subi par les compagnies. Les fonds seront versés directement aux compagnies« .

Le Président Alain Rousset a précisé hier, lors de la commission permanente, que « le rôle de la Région n’était pas de porter de tels festivals », mais d’accompagner les collectivités locales qui les portaient. Jean Dionis (UDI) a demandé si les Nuits Romanes pourraient, dans ces conditions, être portées par d’autres collectivités. Le FN, lui, a demandé le retour des NUITS ROMANES, sans expliquer comment il le financerait.

Ironie de l’histoire, pendant la campagne des Régionales, la liste PS de Poitou-Charentes, avait fait campagne sur le thème « Je souhaite que les Nuits Romanes continuent, je vote Alain Rousset » (photo du tract ci-dessus)… Voilà donc une première promesse de campagne qui ne sera pas tenue !

On va finir par croire Alain Rousset lorsqu’il affirmait lors de la dernière séance plénière que « les élus de la majorité de l’ex-Région Poitou-Charentes n’étaient pas au courant des difficultés financières de la Région » ! Il ajoutait : « Je renouvelle ma confiance aux services » … Qui donc est responsable de cette situation, si ce ne sont ni les élus, ni les services ? La question reste posée…

Tout cela en dit long sur l’état de l’exécutif de cette ancienne région et sur son fonctionnement…

Je regrette pour ma part que les audits ne soient pas rendus obligatoires avant chaque élection ! Cela aurait peut-être évité que le peuple de Poitou-Charentes redonne sa confiance aux élus qui l’avait déshonoré. Notre démocratie est bien malade !

A lire aussi :

1 commentaire pour “Le festival des « Nuits Romanes » première victime de la fusion Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes”

  1. Bonjour Yves,

    Je met un extrait du texte pour souligner que quelque chose m’échappe :

    Le budget nécessaire pour 2016 aurait dû s’élever à 3,5 M€……………… « Un fonds d’accompagnement va être mis en place pour cette année 2016: doté d’une enveloppe de 200000 à 300000 €, il pourra compenser à hauteur de 80 % le préjudice subi par les compagnies. Les fonds seront versés directement aux compagnies ».

    300 000 euro pour 80% des spectacles. 3 millions 5 pour l’ensemble. Alors question :
    20% coûtent 3 millions 2 ? soient 160 000 par spectacle ?

    ou alors
    chacun des spectacles coûte 31 818 euros ? (j’ai divisé 3M5 par 110)

    Et puis tout d’un coup 300 000 euro suffisent soient 2 700 et le pouce pour chacun des 110 spectacles

    Je n’ai probablement pas compris….Le vertige des chiffres sans doute !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.