« Le plan de la dernière chance » contre le chômage fait PSCHIIIT !

f_hollande_chomage_emploi.jpg

Le Président de la République, lors des vœux, avait dit être en guerre « contre le terrorisme » et « contre le chômage » … Contre le chômage il y avait une urgence d’Etat, et contre le terrorisme un état d’urgence. Contre le terrorisme il propose la « déchéance de nationalité » et quelques mesurettes désuètes. Drôle de guerre ! Contre le chômage, rien qui ne corresponde à l’urgence ! Drôle de guerre …

Le Président voulait ré enchanter le rêve Français. Depuis sont élection en 2012 la France compte 600000 chômeurs de plus.

Six millions de Français sont aujourd’hui au chômage total ou partiel. Deux millions de jeunes ne sont ni à l’école, ni en formation, ni en emploi. De plus en plus d’artisans et d’agriculteurs qui aimeraient embaucher, ne peuvent se verser un euro de salaire. Et que propose le Président ?

Simplifier le CICE en le transformant en « baisse de charges pérenne », c’est une bonne idée mais que de temps perdu ! Depuis le début du CICE nous disons que le CICE est une usine à gaz : usine à gaz pour les employeurs, usine à gaz pour l’administration des impôts qui doit vérifier les dossiers ; Bref du travail en plus malgré la promesse présidentielle d’un « choc de simplification » !

Revaloriser l’apprentissage ! Depuis l’élection de François Hollande il n’a eu de cesse que de faire reculer les entrées dans l’apprentissage ! – 11% soit, environ 50000 apprentis de moins (248000 en 2015 vs 297000 en 2012) ! Ce gouvernement a supprimé les aides aux entreprises de plus de 10 salariés ! Alain Rousset déclarait pendant la campagne : « en Allemagne, il n’y a pas d’aide aux entreprises pour accueillir les apprentis, et ça marche ! Oui, mais en Allemagne, il n’y a pas autant de normes d’accueil, et en Allemagne il n’y a pas le salaire minimum pour les apprentis ! » Les entreprises en recrutant des apprentis participent à l’effort de formation aux métiers, elles sont volontaires pour le faire. Il convient de les y encourager ? A minima, de ne pas les freiner dans leur volonté ?

Donner une prime de 2000 € à l’embauche … C’est un pansement sur une jambe de bois. Pensez-vous réellement qu’une entreprise va s’engager dans une embauche grâce à une prime de 2000 € ? Pour embaucher il faut de l’activité, il faut une vision d’avenir, il faut des perspectives, de la confiance. Aujourd’hui, la confiance, avec ce gouvernement est rompue.
D’un coté on supprime l’aide aux entreprises qui accueillent des apprentis, de l’autre on créer une aide à l’embauche ! Ou est la cohérence ? D’un coté on simplifie en transformant le CICE en baisse de charges, de l’autre on créer une nouvelle aide à l’embauche avec de nouveaux dossiers à remplir …

Selon François Lenglet : « Tout le mal français tient dans un simple nombre à huit chiffres : 15 848 000. C’est, selon l’Insee, le décompte des emplois dans le secteur privé à la fin 2015. Et c’est aussi, à quelques milliers près, le niveau que l’emploi avait déjà atteint… au quatrième trimestre 2001. En quatorze ans, la France n’a donc pas créé d’emploi privé — en réalité, ce nombre est légèrement monté jusqu’en 2008, pour redescendre ensuite, à cause de la crise. Pourtant, entre 2001 et 2015, la population française est passée de 61 à 66 millions d’habitants. »

Il faut redonner confiance aux investisseurs : garder notre matière grise et leur donner confiance en l’avenir, garder nos capitaux et leur donner envie d’investir en France ! L’entreprise c’est de la matière grise et des capitaux ! Si l’on veut des entreprises il faut les deux ! Nous n’avons de cesse que de repousser les détenteurs de capitaux et d’encourager nos cerveaux à partir réfléchir ailleurs !

Envoyer 500 000 chômeurs vers la formation. Aujourd’hui, la formation professionnelle ce sont 650000 personnes. Le Président propose de doubler les effectifs ! Comment fait-on ? Qui organise cela ? Avec quels moyens ? Quel calendrier ? Je n’ai rien entendu de tout cela hier ! Sans doute le Président envisage-t-il de confier cette mission aux Régions ? A-t-il consulté les Présidents de Région ? Je ne le crois pas ! Dans le même temps, le gouvernement retire leurs moyens aux Régions … Tout cela n’est pas cohérent !

les_chiffres_du_chomage.jpg

Et puis la ficelle est un peu grosse … 500000 chômeurs en formation, ce sont 500000 chômeurs qui vont quitter la catégorie A pour rejoindre la catégorie D. Une nouvelle tentative pour « inverser » la courbe du chômage, sans créer d’emploi dans le secteur marchand … Après les emplois aidés, voici la formation … Mais combien avons-nous créé d’emplois depuis 2012 et l’élection du Président Hollande ! Aucun ! On en perd tous les jours !

Bien sur il faut mettre en adéquation les formations des demandeurs d’emploi avec les besoins des entreprises ! Cela doit se faire dès le Lycée grâce à l’orientation. Cela peut se faire aussi en formant les chercheurs d’emplois aux métiers dont on a le plus besoin. Cela se fera surtout en donnant envie aux chercheurs d’emploi de changer de filière.

Le vrai sujet c’est la réforme du code du travail, nous attendons le rapport Badinter avec impatience. C’est la remise en cause des 35 heures. C’est la mise en place de la flexi-sécurité. C’est une réforme de l’assurance chômage et de pôle emploi, pour les transformer en organisme de formation !

Le Président de la République lors de la présentation de ses vœux avait dit : « Nous sommes en guerre contre le terrorisme, nous sommes en guerre contre le chômage ! »

Contre le terrorisme il annonce une modification de la constitution. C’est comme partir à la guerre avec un canif !

Contre le chômage, rien de concret, rien d’urgent … Rien de probant ! Drôle de guerre Monsieur le Président !

Pourtant, contre le chômage, nous lui avons tendu la main, par la voix de Jean-Pierre RAFFARIN pour construire l’unité nationale autour d’un plan d’urgence ! Cette main tendue, Manuel Valls était prêt à la saisir. Cette main tendue, le Président l’a refusée hier soir.

inverser_la_courbe_du_chomage.png

1 commentaire pour “« Le plan de la dernière chance » contre le chômage fait PSCHIIIT !”

  1. Pour moi, le rapport Badinter lui aussi fait PSCHIIIT !
    Attendre 2 ans pour un nouveau code du travail ! s’il était plus simple, il y aurait moins d ‘articles à écrire.
    On annonce que chaque entreprise va pouvoir négocier la rémunération des heures supplémentaires ! ….et ce sont des socialistes qui proposent cette inégalité pour les salariés ! Quel est le salarié volontaire pour effectuer des heures supplémentaires à + 10% ? C’est démotivant et c’est encore de la concurrence entre les entreprises, mieux vaut baisser les charges notamment sur les heures supplémentaires afin que les salariés soient mieux rémunérés et disposent d’un meilleur pouvoir d’achat. C’est un moyen de dire aux entreprises débrouillez-vous, le gouvernement a fait le job, et bien non encore une fois, il est à côté de la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.