L’édito de campagne de Dominique Baudis

Le 7 juin prochain est une échéance essentielle. Depuis des années, l’Europe fonctionne en pilotage automatique, il faut que les citoyens et leurs élus reprennent les commandes et reconstruisent une Europe forte.

Parce qu’une Europe forte pèse au niveau mondial. On l’a bien vu lors de la Présidence française de l’Union européenne, lorsque les 27 sont d’accord sur un projet politique, l’Europe est écoutée. Et une Europe forte permettra de répondre aux grands dangers du 21e siècle comme le dérèglement climatique, mais aussi d’apporter une réponse pérenne à la crise économique. L’Europe doit défendre les grands enjeux stratégiques dont les Etats ne peuvent s’occuper seuls.

Ensuite, je souhaite l’importance du traité de Lisbonne, inspiré par la France. Ce traité est une avancée démocratique. En premier lieu parce que désormais, le Parlement européen pèse tout autant que le Conseil dans l’adoption des textes. Ensuite parce qu’il prévoit l’instauration d’une présidence stable qui permettra un vrai leadership politique.

Mais pour retrouver une Europe forte et démocratique, notre premier combat est de faire reculer l’abstention. Rappelons le triste record des dernières élections de 2004 : à peine 42% de participation ! Nous devons nous mobiliser pour gagner ces élections et faire renaitre une Europe politique, volontaire et ambitieuse.

Chacun d’entre nous à un rôle à jouer face à ces nouveaux enjeux. A nous de relever le défi ! Ensemble, construisons l’Europe qui protège ses citoyens !

Dominique Baudis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.