Les élus du groupe « Gironde Avenir » (UMP, SE, MoDem) réalisent un sans faute prometteur aux élections municipales !

hemicycle.jpgAu lendemain des élections municipales des 23 et 30 Mars derniers, le groupe « Gironde Avenir » se félicite de la réélection de l’ensemble des Conseillers Généraux du groupe qui se sont représentés devant les électeurs. Les 12 Conseillers Généraux du groupe Gironde Avenir candidats ont été réélus avec brio dès le 1er tour ! (Jean Darremont ne se représentait pas à un mandat municipal). Carton plein !

  • Liliane Poivert est réélue à Saint-Pey-de-Castets (92,89%)
  • Dominique Vincent est réélu sur la liste Bobet au Bouscat (66,15%)
  • Pierre Yerlès est réélu à Montagne (54,2%)
  • Yvette Maupilé est réélue sur la liste Foulon à Arcachon (61,68%)
  • Xavier Loriaud est réélu sur la liste Baldès à Blaye (61,97%)
  • Pierre Lothaire est réélu sur la liste Juppé à Bordeaux et réalise le score de 71,47% dans le canton de Bordeaux 8
  • Michel Duchène est réélu sur la liste Juppé à Bordeaux et réalise le score de 65,31% sur le canton de Bordeaux 3
  • Jean-Louis David est réélu sur la liste Juppé à Bordeaux et réalise le score de 58,73% sur le canton de Bordeaux 4
  • Jean-Pierre Baillé est réélu à Grignols (59,42%)
  • José Bluteau est réélu à Pellegrue (59,32%)
  • Yves d’Amécourt, Président du Groupe Gironde Avenir, est réélu à Sauveterre-de-Guyenne (54,86%),
  • Jacques Chauvet est réelu sur la liste Des Esgaulx à Gujan-Mestras (69,18%)

Par ailleurs, l’analyse des résultats électoraux pour l’ensemble des Conseillers de la Gironde laisse entrevoir des perspectives intéressantes pour les échéances à venir…

En effet, 3 conseillers généraux socialistes ont été battus dès le soir du 1er tour : Jacques Fergeau à Saint-Jean-d’Illac par Hervé Seyve (50,74%), Vincent Nuchy à Salles par Luc Dervillé (50,11%), Christian Gaubert à Lanton par la liste Marie Larrue (54,78%).

3 autres au 2nd tour : Sébastien Hournau (45,98%) à Pauillac face à Florent Fatin (54,02%), Jean-Jacques Benoit à Pessac (48,11%) face à Franck Raynal (51,89%), Serge Lamaison à Saint-Médard (39,79%) face à Jacques Mangon (60,21%).

D’autres ne remettaient pas leur mandat en jeu mais étaient tête de liste ou sur une liste battue souvent sévèrement : Denise Greslard-Nedelec à Talence sur la liste Dallu avec un score de 24% pour le PS, Mathieu Rouveyre à Bordeaux sur la liste Feltesse avec un score sur le canton de Bordeaux 5 de 29,28%, Martine Jardiné, tête de liste, à Villenave d’Ornon avec un score de 31,03%, Michelle Lacoste battue sur la liste Arnaud à Coutras (47,41%) face à la liste Cosnard (52,59%).

Enfin, un certain nombre ne se représentait pas mais leur protégé a été battu. C’est le cas de l’attaché parlementaire de Bernard Dussaut à Monségur, du député Florent Boudié à Sainte-Foy-la-Grande ou du fils de Philippe Madrelle à Carbon-Blanc.

Nous vous laissons méditer l’intervention de Philippe Madrelle après les municipales et les cantonales de 2008…

« Le Président de la République et le Gouvernement ont perdu ces premiers scrutins dix mois seulement après leur élection. La gauche est désormais majoritaire en voix et conquiert un grand nombre de villes et de départements. Si certains préfèrent retenir l’abstention comme cause de leur défaite, je constate que, même si elle est forte, elle a surtout frappé la majorité présidentielle, ce qui réduit l’argument à néant. Les promesses non tenues en matière de pouvoir d’achat ont pesé lourd »

…et cette autre citation en 2012 après les élections législatives « Notre tribunal à nous, c’est le suffrage universel et c’est le vôtre aussi ».

Tout est dit !

Le groupe Gironde Avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.