Pyrèthre naturel et stratégie de lutte contre la cicadelle de la flavescence dorée en viticulture biologique

Flavescence_doree_a_Coirac.jpgHier, un viticulteur de Bourgogne a été condamné à payer 500€ d’amende -c’est bien peu !- pour avoir refusé de traiter ses vignes contre la « flavescence dorée ». EELV a fait de ce procès une tribune « contre les pesticides ». Les média bobo que le fonds des dossiers n’intéresse guère ont pris fait et cause pour ce viticulteur, et ont mis en route une grande machine à désinformer le peuple qui a circulé sur les réseaux sociaux !

La vérité c’est qu’il existe pour les viticulteurs « bio » une méthode de traitement « bio » : le « pyrèthre naturel »;
La vérité c’est qu’en refusant de traiter ses vignes, le viticulteur met en danger la vie des vignes de ses voisins;
La vérité c’est que la position que défend ce viticulteur et ses afidés porte un nom : c’est l’égoisme !

Le traitement contre la cicadelle (insecte vecteur de la flavesence dorée, comme le moustique est vecteur du paludisme) est imposé par la loi, et la loi est la même pour tous ! On ne peut pas, comme le fait EELV, demander que la loi soit appliquée par tous dans certains cas, et demander que l’on désobéisse, dans d’autres ! A moins qu’EELV ne souhaite défendre sur ce sujet particulier une forme de « clause de conscience » qui permettrait à certains viticulteurs de se soustraire à la loi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.