Les femmes en politique (RELPA)

la_liberte.jpgDans sa dernière lettre, le RELPA (Rassemblement des Elus Locaux pour l’Aquitaine) revient sur un thème cher à notre coeur : « les femmes en politique » et sur quelques dates clés L’occasion de chantonner en lisant cette magnifique chanson de Jean Ferrat : « La femme est l’avenir de l’homme » ! Je le crois très sincèrement. Où de relire cette citation de Sacha Guitry : « Les femmes je suis contre… Je suis tout contre ». Comment pourrait-il en être autrement pour un homme ?

Quelques dates clés :

  • 1905 : loi instituant un congé de maternité
  • 1938 : suppression de l’incapacité civile des femmes
  • 1965 : modification du régime légal du mariage. Libre gestion et exercice d’une activité professionnelle sans le consentement du mari
  • 1975 : loi Veil sur l’IVG
  • 1977 : loi Newirth autorisation de la contraception
  • 1987 : loi interdisant le licenciement des femmes enceintes, prolongation du congé de maternité
  • 2006 : loi visant à renforcer la prévention ou la répression des violences au sein du couple ou envers les mineurs

Parité politique :

  • 1944 : l’ordonnance du 21 avril signée par le Général de Gaulle permet aux femmes de voter et d’être éligibles
  • 2000 : la première loi sur la parité est promulguée
  • 2003 : loi relative à l’élection des conseillers régionaux et représentants au parlement européen (composition listes en alternance)
  • 2007 : loi tendant à promouvoir l’accès égal des femmes et des hommes aux mandats électoraux et aux fonctions électives (parité pour les exécutifs de régions et communes de plus de 3500 habitants)

Représentativité des femmes élues en 2010 :

  • 18,7 % des députés soient 108 élues;
  • 22,2 % des sénateurs soient 76 élues;
  • 47,2 % des députés français européens soient 34 élues;
  • 48 % des conseillers régionaux

Femmes ministres :

  • 1959 : gouvernement Michel Debré, première femme membre d’un gouvernement de la Vème République
  • 2007 : gouvernement Fillon, 13 femmes ministres

En discussion aujourd’hui :

  • La loi sur la réforme des collectivités territoriales propose d’abaisser le seuil pour la proportionnelle, et donc pour la parité, dans les communes, de 3500 à 500 habitants. Si cette proposition est adoptée, ce sont environ 100 000 femmes qui feront leur entrée dans les Conseil Municipaux. Selon les informations qui circulent au sénat, sans doute le seuil ne descendra-t-il pas à 500, mais à 1000 habitants.
  • Le mode d’élection du futur conseiller territorial est en débat. La proposition du gouvernement qui est d’élire 20% des conseillers à la proportionnelle risque de ne pas passer le vote des assemblées car trop compliqué. Il faudra donc choisir entre deux modes de scrutin : l’un classique, le scrutin uninominal à 2 tour, dans des cantons redessinés (ce serait un recul vis à vis de la parité), l’autre, proposé par Edouard Balladur, le scrutin de liste à la proportionnelle sur des petites listes de 5 élus par circonscription. Ce dernier mode de scrutin aurait le mérite de respecter la parité tout en rapprochant l’élu de son territoire (contrairement au scrutin actuel des élections régionales).

www.relpa-aquitaine.com

Prochain déjeuner du RELPA, le jeudi 6 mai au Café Maritime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.