Les forestiers privés reçoivent le Président de la République en Corrèze pour sensibiliser les pouvoirs publics au nécessaire renouvellement de la forêt française.

COMMUNIQUE DE PRESSE.

3,5 millions de petits propriétaires forestiers gèrent 75% de la forêt française. Ils possèdent 3,5 hectares en moyenne. A peine 1,2 million d’entre eux détiennent plus de 1 hectare.
 Pour cette majorité de particuliers, la forêt n’est pas l’activité principale (57 % sont des retraités, les autres sont agriculteurs, employés…). La forêt ne remplit des fonctions économique, écologique et sociale vitales que grâce à la gestion adaptée assurée par ces propriétaires forestiers.

A l’occasion de la visite du Président de la République, ce 28 avril à Egletons (Corrèze), à l’initiative des Forestiers privés de France, Henri Plauche Gillon, président de la Fédération des Forestiers Privés de France rappelle l’objectif de cette rencontre.

Le Président de la République a répondu favorablement à l’invitation de la Fédération des Forestiers Privés de France à se rendre en forêt, dans le département de la Corrèze. Ce déplacement, dans le cadre de l’ « année internationale des forêts », intervient deux ans après le discours de mobilisation de la filière Forêt/Bois par Nicolas SARKOZY à Urmatt.

L’avenir de la forêt en jeu !

75% de la forêt française est privée. Les forestiers privés souhaitent attirer l’attention du Chef de l’Etat sur la problématique du reboisement.

« La forêt française sera un moteur économique et environnemental pour notre pays si son renouvellement est réellement assuré. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Dans un département comme la Corrèze où l’on produisait 11 millions de plants il y a vingt ans, il n’en est produit plus que 2 millions… Ce recul signifie qu’il y a une crise de confiance des forestiers dans l’avenir et une absence d’outils incitatifs. Nous tirons donc la sonnette d’alarme et tenons à alerter le Président de la République, dont la visite sur le terrain est un signe d’écoute très positif.

Compte-tenu de la baisse des revenus et de l’augmentation des coûts, de la répétition des tempêtes, des attaques parasitaires qui s’amplifient, des dégâts de gibier qui s’étendent, des contraintes environnementales qui s’accumulent, … il faut redonner confiance aux propriétaires forestiers afin qu’ils retrouvent le goût d’entreprendre.

Afin d’assurer la pérennité de la forêt française, les forestiers privés formulent des propositions pour redynamiser l’économie de la forêt et du bois, pour inciter au renouvellement des forêts et parvenir à une rémunération des services environnementaux rendus ( capture du gaz carbonique, production de l’eau, ouverture au public, … ) dans le cadre de la fiscalité forestière pleinement justifiée par le très long terme de la production des arbres », souligne Henri Plauche Gillon, Président de la Fédération.

La forêt privée : une ressource vitale gérée durablement par des acteurs responsables.

3,5 millions de petits propriétaires forestiers gèrent 75% de la forêt française. Ils possèdent 3,5 hectares en moyenne. A peine 1,2 million d’entre eux détiennent plus de 1 hectare.
 Pour cette majorité de particuliers, la forêt n’est pas l’activité principale (57 % sont des retraités, les autres sont agriculteurs, employés…). La forêt ne remplit des fonctions économique, écologique et sociale vitales que grâce à la gestion adaptée assurée par ces propriétaires forestiers.

1 commentaire pour “Les forestiers privés reçoivent le Président de la République en Corrèze pour sensibiliser les pouvoirs publics au nécessaire renouvellement de la forêt française.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.