Les peintres dans la rue pour les journées du Patrimoine

A l’époque où une information traverse le monde en quelques nanosecondes… A l’époque où la photo numérique remplace petit à petit la photo argentique… et devient instantanée ! A l’époque où la télévision nous apporte chaque jour des images « prêtes à consommer », à cette époque donc, le peintre ambulant peu paraître comme quelque peu anachronique…

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

A l’époque où une information traverse le monde en quelques nanosecondes… A l’époque où la photo numérique remplace petit à petit la photo argentique… et devient instantanée ! A l’époque où la télévision nous apporte chaque jour des images « prêtes à consommer », à cette époque donc, le peintre ambulant peu paraître comme quelque peu anachronique…

Pourtant, au fur et à mesure que tout devient plus rapide, chacun prend la mesure de l’importance du temps… Comme disait Nietzsche : « le temps ne défait pas ce qu’il a permis de construire »…

Prenons donc le temps de faire les choses, de les observer, de les comprendre, de les concevoir… et le temps nous rendra ce que la furie de l’instantané nous a pris ! Ce rapport au temps, si important, il est un des constituant de l’art et de l’artisanat, de la culture et de l’agriculture… Il faut « laisser le temps au temps », comme le disait justement François Mitterrand… Il faut laisser le temps faire son œuvre, et laisser à l’artiste, le temps de faire son oeuvre… Tout ce qui va plus vite que l’homme le dépasse, tout ce qui va à la vitesse de l’homme lui permet de se surpasser !

Vive la poésie, vive la peinture et le dessin, vive les arts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.