« L’Etat ne doit rien au Conseil général de la Gironde »

« Interrogé sur les propos de Philippe Madrelle, le président du Conseil général de Gironde, qui a déclaré lors de ses voeux que l’Etat devait 150 millions d’euros à sa collectivité pour les transferts de compétences mal compensées, le Préfet a répondu que « si c’était vraiment le cas, il aurait déjà saisi le Conseil constitutionnel et il aurait gagné ! ». »

Lire l’article de Nicolas César sur AQUI.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.