« l’Europe n’a plus d’argent pour faire face aux besoins immédiats » Alain Lamassoure

« La preuve est faite, hélas, dans la douleur : quatre mois à peine après l’accord intervenu au Conseil européen pour réduire le budget de l’Union jusqu’en 2020, l’Europe n’a plus d’argent pour faire face aux besoins immédiats.

Pas d’argent pour les victimes des inondations d’Allemagne et d’Europe centrale en 2013, et la dotation du Fonds de solidarité serait encore réduite de moitié pour les sept années à venir. Pas de financement de la partie du plan d’aide à Chypre relevant du budget de l’Union sans prélever sur les fonds promis à un autre État membre. Pas de mise en œuvre concrète de l’aide exceptionnelle à l’emploi des jeunes sans recours à de la cavalerie financière. Et maintenant, plus d’aide humanitaire disponible pour les malheureuses victimes de la guerre civile en Syrie.

Une situation aussi grave exige, dès maintenant, une totale flexibilité dans la gestion de ressources trop rares et, pour l’avenir, un accord politique sur la recherche de moyens de financements nouveaux pour les politiques de l’Union. Ce sont les conditions expresses mises par le Parlement pour fixer le prochain cadre budgétaire. »

Alain Lamassoure (UMP, PPE, FR), président de la commission des Budgets du Parlement européen

A lire aussi sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.