Mesure du vent et Zone d’Activité

Le 20 octobre, visite du terrain de 8ha acquis par la Communauté des Communes entre Castelvieil et Gornac et déplacement du Conseil Communautaire sur le lieu de la mise en place d’un mât de mesure du vent à Mourens.

Le Conseil Communautaire se réunira à la salle des fêtes de Mourens le lundi 20 Octobre 2008 à 18H30.

Avant la réunion du Conseil Communautaire, pour ceux qui le peuvent, rendez-vous… :

  • à 17h30 pour la visite du terrain acheté à mi-chemin entre Castelvieil et Gornac (croisement de la RD 139 et de la RD 230), Ce terrain de 8 ha a été acheté par notre Communauté de Commune pour y développer une nouvelle Zone d’Activité, car la Zone d’Activité de Gabachot, après la contruction de 3 ateliers par la Communauté des Communes (en projet), sera complète. Ce terrain est situé à 0,9 km de Gornac et 1 km de Castelvieil, à 3km de Coirac, à 5 km de St Félix et de St Brice, 3 km de Mourens et 8km de Sauveterre.
  • à 18h00 sur le lieu d’implantation du mât de mesure du vent à Mourens, chez M Pueyot (à 800 mètres de la Mairie), en présence de Monsieur Sivy de la société ABO WIND qui met se mât à disposition. Le mât sera érigé le 21 octobre. L’objectif de cette campagne de mesure est de connaître le gisement éolien sur notre territoire. En effet, l’Entre Deux Mers est une zone qui a été définie par les autorités (ADEME, Région) comme une zone « sans vent » et « pas intéressante » au regard de l’exploitation du gisement éolien. Mais aucune mesure de vent en altitude n’y a jamais été effectuée. Pourtant, chacun de nous sait que le vent est présent ici, toute l’année, notamment sur les points haut. L’Entre Deux Mers était autrefois le Pays des Moulins… (Lire un article à ce sujet sur ce blog.)

8 commentaires sur “Mesure du vent et Zone d’Activité”

  1. je peut vous confirme qu’il y a du vent en entredeux mers et sur cazevert communne de blasimon je suis bien place pour le sentir
    m j f dufaget

  2. en tant que président d’asso d’éducation à l’environnement, j’espère que les aménagements prévus n’empièteront pas sur la parcelle voisine, station botanique inscrite au répertoire national des ZNIEFF.
    Dans ce paysage vallonné et singulier de la Benauge et des coteaux de Castelvieil, une intégration paysagère de qualité est-elle prévue ?
    Merci.

  3. Bonjour Yves.
    En ce qui concerne l’intégration paysagère, je parlais surtout de la future ZA, basée entre les bourgs de Gornac et Castelviel.
    A-t-il été prévu une gestion du chantier impactant le moins possible l’environnement direct de la ZA, une intégration dans le cahier des charges de viabilisation et de construction des locaux, de contraintes en terme de récupération d’eau de pluie, d’éclairage public autonome, de tri des déchets, d’intégration paysagère, etc….
    Bref, quand on fait le choix d’une ZA à l’écart des grands axes déjà impactés, peut-on se passer d’une réflexion sur la qualité environnementale et paysagère de l’équipement ?
    Quant au mât de mesure, tout projet permettant une relocalisation de la politique énergétique et un recul des productions polluantes me semble aller dans le bon sens.
    La crise financière et économique est réelle mais elle n’est rien à côté de la crise de confiance dans les modes de gouvernance traditionnels, bien incapables d’apporter des solutions aux problèmes qu’ils ont engendrés. Aussi, je crois que ce projet éolien, mais ce n’est qu’un exemple, ne saura être totalement innovant et durable que s’il intègre une réflexion sur la gouvernance et l’indépendance d’action.
    La démocratie doit non seulement s’exprimer dans les orientations politiques mais aussi dans la gestion des actes marquants du quotidien (se nourrir, se soigner, se cultiver, produire, traiter,etc…)
    Pour éviter l’amalgame avec un de tes articles sur le devoir de réserve, je rappelle que je m’exprime en tant que responsable associatif et non dans la nouvelle fonction que tu connais.
    A bientôt.

  4. au regard de la carte du gisement éolien aquitain (visible sur le site de l’ADEME), on ne peut pas affirmer que l’Entre-Deux-Mers a été défini comme une zone sans vent.
    En effet, selon la carte, l’Entre-deux-mers est le territoire en Aquitaine offrant le plus de potentiel hormis la côte, dépassant pour certaines zones, le coeur du Médoc par exemple !!!

  5. Oui, mais pas assez de vent selon l’ADEME pour constituer un gisement éolien… à suivre donc.

    Pour ce qui est de l’intégration paysagère dela ZA, rien n’est encore établi car le projet en est à ses balbutiements… Mais tout cela sera étudié dans le sens que tu évoques.

    Yves

  6. merci de prendre le temps de répondre aux commentaires qui sont faits sur ton blog. C’est très agréable.
    Bonne année à toi et à la petite famille.

  7. Cher Eric,
    Comme d’habitude, vos informations sont erronées, voire mensongères.
    Les élus participeront effectivement au financement du repas, mais ils le feront en faisant un don au CCAS. Chaque élu fera selon ses moyens, et c’est le CCAS qui invite. C’est plus transparent. Plutôt que de faire payer une partie des factures à la commune, tout en disant que ce sont les élus qui invitent…
    Quant aux indemnités, vous devriez lire sur ce blog l’article « indemnité et audit », et vous verrez que les indemnités du Maire n’ont pas bougées après l’élection en 2008 (contrairement à ce qui c’est passé en 2001), seules celles des adjoints ont été revalorisées.
    Eric, pourquoi faut-il toujours que vous déformiez la vérité ?
    Et pourquoi ne pas signer vos messages ?
    Bonne année.
    Yves d’Amécourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.