Nicolas sarkozy propose une révision des cantons

Lors de notre assemblée plénière, Philippe Madrelle a lu une dépêche AFP faisant état de la volonté du Président de la République de revoir de découpage cantonal.

« Il faut revoir la carte des cantons, il faut revoir le découpage cantonal, il y a là un gros travail», a déclaré le chef de l’état lors d’une table ronde sur l’avenir de la ruralité à Darney (Vosges). «Je pense profondément qu’on peut réfléchir à un système où, au moment où on élirait un Conseiller Général, on pourrait aussi prévoir une représentation de la Région», a ajouté Nicolas Sarkozy.

Cette idée de François Fillon faisait partie du programme du candidat Balladur en 1995, qui prévoyait de faire siéger un Conseiller élu dans un « territoire » à la fois au Département et à la Région, qui se nommerait «Conseiller Territorial». François Fillon avait développer cette idée lors de sa venue à Langon en février 2006, elle figurait dans son livre-programme, édité la même année. Elle a naturellement été évoquée et étudiée par le comité Balladur.

«Pourquoi opposer Département et Région? Pourquoi vouloir deux administrations qui ne se parlent pas ou si peu?», s’est demandé Nicolas Sarkozy.

Actuellement, les Conseillers Généraux sont élus au scrutin universel uninominal à deux tours dans chacun des 4.039 cantons de france. Tandis que les Conseillers Régionaux sont élus par listes.

Le 17 décembre, les Présidents des 102 Conseils Généraux s’étaient prononcés à l’unanimité en faveur d’un redécoupage des cantons «pour éviter les déséquilibres et mieux tenir compte du phénomène urbain».

La carte des cantons a été créée sous la révolution par une loi du 22 décembre 1789 signée par le Roi Louis XVI. Mais chaque canton n’avait pas forcément un Conseiller Général. Certains Conseillers étaient élus sur deux cantons. En zone rurale, les cantons sont formés de plusieurs communes. Les principaux services administratifs, comme la Gendarmerie ou la Trésorerie, sont souvent installés dans le chef-lieu de canton. En zone urbaine, une même commune peut recouvrir plusieurs cantons. régulièrement des cantons trop peu peuplés ont été supprimés par décret, tandis que d’autres ont été créés en zone urbaine pour tenir compte des évolutions démographiques.

En Gironde, le plus petit canton totalise 2175 habitants (Captieux), quand le plus grand en compte 53466 (Mérignac 2), alors que la moyenne est de 21293 habitant par canton…

A lire aussi sur ce blog : Faut-il simplifier notre organisation collective ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.