Ma lettre à Monsieur le Sous-Préfet au sujet du PER Bois-Energie.

Monsieur le Sous-Préfet,

Je vous remercie pour le travail que vous fîtes pour faire que notre PER soit labellisé. Je suis très heureux de l’issue de cette démarche dans la quelle je me suis impliqué comme Conseiller Général.

Toutefois une situation me gène.

En effet, parmi les projets qui font l’objet de ce PER, est le projet porté par le SCEA dont je suis le gérant. Il s’agit d’utiliser le bois, via un réseau de chaleur, pour chauffer deux maisons et alimenter le processus de thermovinification des vins.

Ce projet a été conçu alors que je n’étais pas l’élu du canton de Sauveterre. L’étude ayant été effectuée, avec le SIPHEM, dès 2003.

Il se trouve que comme Conseiller Général, j’ai oeuvrer pour défendre le PER dont la société que je gère serait un des bénéficiaires. Cette situation peut prêter à confusion et je ne le souhaite pas.

Désormais que ce PER est labellisé et signé, je souhaite que notre société familiale retire son projet du PER et que les subventions de l’Etat ainsi libérées puissent être apportées aux autres projets.

J’espère que vous comprendrez ma position.

Dans l’attente de votre accord sur ce point je vous prie de croire, Monsieur le Sous-Préfet, en l’assurance de ma considération.

Bien cordialement.

Yves d’Amécourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.