Pour une TVA à 5,5% sur le verre de vin compris dans le repas.

A l’heure où les restaurateurs vont bénéficier d’un taux de TVA réduit, je propose un coup de pouce pour encourager la consommation modérée de vin dans les restaurants… Et encourager ce faisant la filière viticole française qui en a tant besoin !

L’état souhaite à la fois promouvoir une consommation modérée de vin et soutenir la filière viticole française, une de ses filière d’excellence notoire avec l’automobile et l’aérospatiale… Or, vue de Paris, ces deux objectifs paraissent inconciliables…

Les achats de vin en France diminuent chaque année… Car chaque année, la France perd des consommateurs réguliers de vin. Ces consommateurs sont remplacés par les jeunes générations qui ne partagent pas la culture gatronomique et oenologique et s’alcoolisent avec des boissons de type pré-mix au goût sucrées.

Des spécialistes s’élèvent pour crier que la consommation modérée d’alcool, est indissociable de la consommation de vin. La cosommation de vin est une culture qui invite à la modération. Une culture à laquelle l’art de la table initie…

Mais la consommation de vin dans les restaurants diminue d’année en année car les français ont peur de l’alcootest et parceque le vin en restauration est trop cher.

Aussi, à l’heure où le taux de TVA dans les restaurant va diminuer, je propose que le verre de vin , compris dans le menu, puisse bénéficer d’un taux de TVA réduit, lui aussi.

L’objectif est multiple :

  • promouvoir une consommation modérée de vin : 1 verre par repas, c’est 2 verres de vin par jour, c’est la quantité de vin admise par une très large communauté de scientifiques et de médecins comme une consommation bénéfique pour la santé.
  • rassurer les consommateurs, car avec 1 verre de vin par repas, il pourront reprendre leur voiture sans danger pour eux et pour autrui.
  • initier au cours du repas, à la culture du vin, qui est une culture qui protège d’autres modes de consommations dangereux pour la santé.
  • donner un signe fort à la filière viticole et aux consommateurs et un outil de promotion cohérent avec la politique nationale qui entoure le vin : modération et éducation.

Ce taux réduit doit s’accompagner d’un effort des restaurateurs sur le prix du vin au verre. Un verre de vin d’AOC régionale, avec un taux de TVA réduit, devrait se situer entre le prix d’un café et le prix d’une bière.

Aujourd’hui, nous disposons d’emballages qui permettent de servir le vin au verre tout en garantissant la qualité du produit, verre après verre.

Relire un article à ce sujet sur ce blog

1 commentaire pour “Pour une TVA à 5,5% sur le verre de vin compris dans le repas.”

  1. bonjour, j aimerai connaitre la consommation par personne ,par repas dans les restaurants festifs en france et si vous pouvez me siter vos sources,vous en remercie par avance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.