« Prenons le pouvoir en Europe ! » un dîner-débat avec Alain Lamassoure.

Alain_Lamassoure_a_Auros_04.JPG

Hier soir, les militants UMP du canton d’Auros (12ème circonscription de la Gironde) avaient organisé un dîner-débat à la salle des fêtes d’Auros avec Alain Lamassoure, ancien Ministre, Conseiller Régional d’Aquitaine, député Européen, Président de la Commission des budget au parlement Européen.

Alain_Lamassoure_a_Auros_01.JPG

Après un message d’accueil d’André-Marc Barnett, organisateur de cette soirée avec l’équipe d’Auros, un message de Jean-Pierre Baillé, Conseiller Général et Maire de Grignols sur les craintes et les attentes des Français vis-à-vis de l’Europe, Alain Lamassoure a, pendant une heures, délivré un message sur l’Europe dont le maître mot était : « Prenons le pouvoir en Europe! ».

Alain_Lamassoure_a_Auros_02.JPG

Alain a expliqué les modifications qu’avait apporté le traité de Lisbonne dans le fonctionnement de l’Europe et souhaité que la France rentre en campagne afin de donner une majorité au PPE (Parti Populaire Européen).

Pour la 1ère fois, le Président de la commission Européenne ne sera plus nommé par les Présidents et chefs de gouvernements, mais élu au sein du parti majoritaire à Bruxelles. Ainsi, dès que le PPE aura choisi son candidat, une vaste campagne européenne aura lieu avec un programme européen présenté dans toute l’Europe. Ce Président Européen aura alors une légitimité plus grande et l’oreille de tous les grands chefs d’Etat du monde.

Alain_Lamassoure_a_Auros_03.JPG

J’ai ensuite conclu la soirée et j’ai proposé quelques pistes de progrès pour l’Europe :

  • la convergence sociale et fiscale avec l’Allemagne qui permettra à nos agriculteurs, à nos entreprises, de retrouver une « concurrence libre et non faussée » et de vivre de leur travail. J’ai illustré mon propos avec la TVA SOCIALE que les Allemands ont mis en place en 2007 et qui est refusée en France. En effet, depuis que l’Allemagne en 2007, a choisi la voie de la TVA SOCIALE, les entreprises françaises ont de véritables problèmes de compétitivité : lorsqu’une entreprise exporte en Allemagne , elle paye deux fois : les charges sociales en France et la TVA SOCIALE en Allemagne. Tandis que lorsqu’une entreprise Allemande exporte en France, elle ne paye ni la TVA SOCIALE en Allemagne, ni les charges sociales en France. C’est ainsi qu’aujourd’hui, l’agro-alimentaire Allemand vient nous concurrencer sur le sol de France, avec les problèmes que l’on observe un peu partout, notamment en Bretagne. L’Allemagne est notre 1er client, et nous sommes son 1er client.
  • l’établissement d’un SMIC en Allemagne va dans le sens d’une convergence. J’ai évoqué le problème du SMIC en France. Pas assez élevé pour les salarié, trop élevé pour les employeurs (voir article à ce sujet sur ce blog)
  • le sujet de l’immigration et le rôle que l’Europe peut jouer, très en amont. En effet, si l’on veut éviter les problèmes actuels (les « boat people » de Lampedusa), je propose d’agir sur les causes de l’émigration : en aidant les Pays d’Afrique a créer une « union Africaine des gisements miniers et des ressources naturelles ». Alain Lamassoure nous a expliqué comment Jean Monnet a eu l’idée de créer l’Union Européenne du Charbon et de l’Acier, afin de mettre en commun, en Europe, les raisons de la guerre. De même les raisons de la plupart des conflits en Afrique sont liées aux combats pour le contrôle des ressources naturelles, comme actuellement dans le nord Kivu. l’Europe peut avoir une mission de conseil sur ce sujet. Diminuer les conflits, construire une paix durable, c’est agir sur les origines de la guerre et permettre aux hommes et aux femmes d’habiter dans leur pays. Il en va de même d’une politique Européenne et mondiale des énergies renouvelables pour éviter les migrations liées au climat. Agir sur la paix, et sur le climat, en amont, pour éviter les migrations. Voilà un sujet pour l’Europe.
  • J’ai évoqué aussi ces 14 pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale qui ont comme monnaie le Franc (CFA), indexé sur l’Euro (lire à ce sujet une semaine au Congo pour parler d’avenir). Une zone avec laquelle l’Europe peut construire un partenariat de co-développement, alors qu’actuellement les entreprises qui y travaillent sont, pour la plupart, Chinoises. La France, l’Europe, peut aller chercher quelques points de croissance dans cette zone et participer à sa croissance et à son développement. Permettant ainsi à tous les jeunes de ces pays de trouver un avenir chez eux pour eux-mêmes et leur famille, permettre à des jeunes français, des jeunes européens, d’aller entreprendre dans les pays Africains. Il y aura en 2050, 1 milliard de Francophone dans le monde, dans la majorité en Afrique. Nous devons utiliser cette langue commune pour un développement commun.

Alain Lamassoure nous a raconté l’histoire de l’Europe, l’histoire de la France, qui ont fait l’histoire de France. L’avenir que nous préparons aujourd’hui, avec les générations qui viennent, sera l’histoire de demain Alors construisons l’histoire de demain. Prenons le pouvoir en Europe.

Voir l’invitation au dîner-débat

Lire à ce sujet sur ce blog :

A propos de la TVA SOCIALE :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.