Un nouveau toit pour le clocher de l’église Notre-Dame de Sauveterre-de-Guyenne.

Le_clocher_2013_de_ND.jpgAprès la période du diagnostic, de la consultation de la population, de l’appel d’offre, du dépôt d’un permis de construire, après l’obtention d’une subvention de l’Etat (127000€ au titre de la DETR), voici venu le temps des travaux. Ils commenceront dans quelques jours. Il s’agit des travaux de réfection du clocher de l’Eglise ND de Sauveterre, sous la responsabilité de Monsieur l’Architecte en Chef des Monuments Historiques.

Il s’agit de restaurer l’ensemble du clocher, y compris le beffroi qui supporte les cloches et qui avait été lourdement endommagé lors d’interventions précédentes, de renforcer l’édifice en remplaçant les chaînages actuels par des filins d’acier, de changer les abat-sons, et de poser un nouveau toit sur le cocher de ND, le 4ème de son histoire. On profitera de ces travaux pour équiper le monument d’un paratonnerre qui protègera les maisons à 150 mètres alentour.

ND_de_Sauveterre.jpgDans la nef, il est prévu un drainage pour retirer l’humidité, de reposer le carrelage aux endroits les plus abimés, de poser un chauffage. Il est prévu aussi, de restaurer la toiture de la nef.

La « Fondation du Patrimoine » participera financièrement à cette restauration. Pour ce faire, elle met en place avec la municipalité une « souscription citoyenne » dont elle s’engage à doubler les recettes (dans la limite de 10000€). Pour chaque don, la « Fondation du Patrimoine » fait un don équivalent.

Les travaux débuteront en janvier et se termineront en juin 2013.

Après la restauration intérieur de ND et celle de l’église de Saint-Léger-de-Vignague (sans doute cet hiver), en deux mandats (Pierre Teulet : 2001-2008) et (Yves d’Amécourt : 2008-2012), les municipalités successives de Sauveterre-de-Guyenne auront restaurer tout le patrimoine religieux de cette grande commune, à savoir les 4 églises des 4 communes qui se sont jumelées en 1965 pour constituer Sauveterre-la-Grande.

(photo : Statue de Notre-Dame de Sauveterre-de-Guyenne offerte à l’église au XIXème siècle par Madame Ultima de Monnier de Bouïre de Beauvallon)

2 commentaires sur “Un nouveau toit pour le clocher de l’église Notre-Dame de Sauveterre-de-Guyenne.”

  1. Comme il est doux de constater que dans la restauration d’un monument bien évidemment communal mais lié au culte…bien fondé d’un Etat Laïc, on ne refuse pas le concours de cet Etat qui, grâce aux impôts payés par tous (Impôts dont on nous dit par ailleurs qu’ils tuent l’impôt), subventionne le dit édifice.

    Dans ces cas, il est à remarquer, qu’on ne fait pas état de la clause de conscience.

    Que la vie des édiles est difficile. Sans se renier on doit être souvent en contradiction. Un travail de funambule.

    Je veux être clair dans mon propos. Cette reemarque et ces grands écarts permanents sont le fait de tous les élus.

  2. Je n’ai aucun problème de conscience à affecter une part de l’impôt communal pour restaurer un édifice qui est la propriété de la commune de Sauveterre-de-Guyenne. En 1905, les communes n’ont pas vendu les églises, elles en sont toujours propriétaires. Et lorsque ces églises sont dans l’inventaire des monuments historiques, ou bien même classées, la mission de conservation et d’entretien d’une commune est plus grande encore.

    L’entretien du patrimoine religieux d’une commune est conforme à la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat, puisqu’elle en découle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.