Projet de Pacte pour la Promotion de la Diversité en politique / CDR

Au Cercle de la Diversité Républicaine, nous tirons la sonnette d’alarme depuis des années sur l’absence de diversité au sein de la classe politique française. Désormais, nous ne sommes plus seuls à constater que tous les partis politiques accusent un retard considérable en la matière. Le contraste de notre classe politique avec celle des Etats-Unis ou du Royaume Uni est saisissant. Cela ne peut plus durer et aucune formation politique ne pourra continuer à faire comme s’il ne s’agissait pas là d’un véritable déni de démocratie.

Le Président de la République dans son discours du 17 décembre 2008, a pris la mesure du problème et a invité de la manière la plus claire, le monde politique à s’ouvrir à la diversité.
Le nombre de candidats issus des « minorités » est faible, et plus faible encore est le nombre d’élus. Cette situation est injuste et « suscite des frustrations compréhensibles », elle remet en question la légitimité même de la classe politique actuelle dans laquelle une partie de la population ne se reconnaît pas. Le Président de la République a notamment invité les partis politiques à s’engager sur une charte de la diversité. Et une commission d’évaluation sera chargée de vérifier annuellement les progrès accomplis, avec conditionnalités d’accès aux financements publics des partis.

L’UMP et les formations qui soutiennent la majorité présidentielle doivent être exemplaires en prenant l’initiative de se doter d’un Pacte pour la Promotion de la diversité en politique. Ce Pacte est un véritable contrat qui les engage – avec le concours des consultants du CDR – à développer une approche globale de la diversité en leur sein et à préparer les échéances électorales à venir.

Au-delà de la philosophie, le contenu de ce Pacte sera discuté entre le CDR, l’UMP et les autres formations de la Majorité présidentielle, notamment autour des idées suivantes :

  1. Le recensement de la diversité au sein de chaque formation politique
  2. La nomination de Secrétaires Nationaux chargés de la diversité au sein des organes dirigeants de ces formations
  3. La mise en place d’une politique d’identification, de recrutement et d’accompagnement des Talents de la diversité
  4. Le renouvellement des cadres, dirigeants et élus (femmes, jeunes et « minorités »)
  5. L’information et la formation des élus et cadres de ces formations durant le tour de France CDR de la diversité en politique auprès des fédérations départementales
  6. La signature de la future Charte de la diversité en politique voulue par le Président de la République par l’ensemble de ces formations
  7. La création d’un Institut de formation des candidats issus de toutes les diversités des partis et mouvements associés à l’UMP et animé par les consultants du CDR
  8. La définition de règles « parité-diversité- représentativité » des listes et des candidatures pour toutes les élections à venir
  9. La communication interne et externe sur ce nouveau dispositif
  10. La création d’un comité de liaison avec les groupes parlementaires UMP et Nouveau Centre sur la thématique de la diversité

Dans le cadre de ce Pacte, le CDR mobilisera son réseau national pour permettre à l’UMP et aux formations alliées de devenir exemplaires en matière de diversité.

Par ailleurs, le CDR organise un séminaire de réflexion sur le contenu de la future Charte de la diversité en politique qui prévoira des engagements précis et des modalités de mise en œuvre.

Sur chacune de ces idées, le CDR est prêt à mobiliser ses élus locaux, ses cadres et son réseau afin d’apporter un concours actif à l’UMP et aux partis de la Majorité présidentielle dès février-mars 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.