Quand Charles fait de la Résistance !

Je découvre ce matin dans « LE REPUBLICAIN » une interview de Charles Vérité pas très républicaine !

Dans cet article Charles Vérité, comme à son habitude, refuse tout, dit non à tout !

A Sauveterre, c’est le contraire, nous disons « oui » !

  • oui à la réalisation des passeports et des cartes nationales d’identité en Mairie, car nous préférons que ce service soit fait chez nous plutôt qu’à Langon. Sauveterre est « ville pilote » en Gironde, avec Mérignac, pour accueillir l’appareil photo et l’appareil pour la prise d’empreinte qui permettra d’ajouter au dossier d’état civil ces deux pièces. Cette initiative avait été prise par mon prédécesseur Pierre Teulet, et nous la poursuivons ! Nous pensons que les services publics doivent être au plus près des citoyens. C’est une question de proximité républicaine. C’est une question de cohérence territoriale : lorsque quelqu’un va faire faire son passeport à Langon, en même temps il y fait ses courses et nous nous préférons qu’il fasse ses courses à Sauveterre ! Charles Vérité semble préférer ne s’occuper « que des citoyens de Langon », et bien soit, nous, nous accueillerons à Sauveterre tous les citoyens qui souhaitent faire leur passeport et leur carte d’identité ! La France est une et indivisible, nous ne nous considérons pas comme une ville féodale ! Lire que Charles Vérité ne dispose pas de 15 m2 à la Mairie de Langon pour assurer ce service, est une boutade ! Qui peut croire ça ? A Sauveterre nous avons trouvé 15 m2 dans la Mairie. Dans le même ordre d’idée la Communauté des Communes du Pays de Sauveterre va ouvrir dès l’automne un Relais de Services Publics afin que les habitants puissent entrer en relation avec la MSA, l’ANPE, la CAF, … sans aller à Langon !
  • oui au service minimum dans les écoles ! Nous n’avons pas attendu le texte du gouvernement pour signer une convention avec l’Académie dans ce sens. Lorsque les professeurs des écoles sont en grève, l’accueil périscolaire s’organise. Je ne vois pas en quoi refuser ce service serait un « haut fait de résistance » ! Charles Vérité confond le maquis et l’école buissonnière !

C’est facile d’être « contre » quand on est une sous-préfecture et que l’on concentre tous les services publics du territoire !

Quand on est un chef lieu de canton et que l’on voit partir les services publics vers La Réole ou Langon, on est content d’organiser la résistance en reprenant du service !

Charles Vérité a l’air de penser que l’état, et la commune sont des entités différentes et que les communes sont en capacité de ne pas appliquer les règles et les lois de l’état ? Je pense au contraire que la commune est constitutive de l’état, tout comme les départements et les régions. Laisser penser le contraire est une vision très féodale de l’organisation de la République ! La République est une et indivisible et Langon fait partie de la République !

6 commentaires sur “Quand Charles fait de la Résistance !”

  1. Tout à fait d’accord avec toi Yves, plus l’administration française pourra être simplifiée et à proximité des gens, mieux on se portera, surtout à l’heure où le carburant ne nous permet pas de faire trop de kilomètres ! Au fait , à quand la destruction des jardinières en béton afin d’avoir plus envie de venir à Sauveterre ?

  2. Suite à la publication de cet article sur mon blog, voici un message de Charles Vérité enregistré sur mon téléphone portable, le 1er août à 16h10 :

    « Bonjour cher ami, j’ai l’impression que du haut de votre montagne là-bas, vous ne voyez pas très bien la vallée de la Garonne. Alors il faudrait descendre un peu et venir me voir.

    Je m’appelle Charles Vérité.

    J’ai un bilan devant moi et derrière moi. Et les critiques, tu sais ce que tu peux en faire.

    Alors si tu as des choses à me dire, tu viens me voir.

    C’est pas parce que t’es un copain de Fillon qu’il faut donner des ordres et des conseils. J’ai pas l’habitude de recevoir des ordres par e-mail.

    Je suis à ton entière disposition pour t’expliquer certaines choses. Parce que t’as pas tout compris.

    Alors par contre j’ai l’impression que tu as une montée de fièvre là. Si tu veux je te fais une ordonnance pour te donner quelques fébrifuges qui te seront certainement utiles. Voilà.

    Mon amitié. »

  3. Bien sûr, vous n’êtes pas allé voir M. Vérité ?
    Il est trop facile d’attaquer les gens sans accepter le dialogue contradictoire. Un peu de courage Monsieur le Vicomte ! Cela sera tout à votre honneur

  4. Je n’ai pas attaqué Charles Vérité. J’ai réagi sur mon blog, à un article d’une page paru dans le Républicain faisant état de l’opinion de Charles Vérité au sujet de la décentralisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.