Recherche sur la génomique – « A partir de 2016, des variétés résistantes au mildiou et à l’oïdium » (VITI-NET)

« Après quatre années de suivi, certains croisements n’ont reçu aucun traitement et se montrent totalement résistants au mildiou et à l’oïdium, et n’ont pas exprimé non plus d’autres symptômes de maladies contrairement à d’autres croisements présents dans l’expérimentation, explique Gérard Barbeau, de l’Inra d’Angers, qui suit l’étude de ces nouvelles variétés sur un des sites expérimentaux de l’Inra, à Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire). Parmi ces croisements prometteurs, certains produisent des raisins de qualité et ont donné lieu à des vins très appréciés. Les meilleures seront inscrites à partir de 2016 ». La génomique va, dans un futur proche, venir au secours de la protection phytosanitaire. Depuis le décryptage du génôme de la vigne en 2007, la recherche avance à grands pas : nouveau porte-greffe plus résistant au virus du court-noué, variétés résistantes au mildiou et à l’oïdium, ou baies plus acides… Les apports de la génomique pour la viticulture sont immenses. Mais la résolution des problèmes de maladies du bois ne semble pas pour tout de suite.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.