Réunion du Syndicat des Bordeaux

La réunion annuelle du Syndicat des Bordeaux, pour le Canton de Sauveterre, avait lieu cette année à St Martin du Puy.

Nous étions 150 viticulteurs présents.

  • Présentation de la situation économique : on note un tassement des ventes en France qui est compensé par une augmentation encourageante des ventes à l’export (Europe, Asie, Etats-Unis).

  • Prix : le prix de 900 € le tonneau pour le Bordeaux Rouge, semble s’imposer comme un prix « plancher » depuis quelques semaines. Ce prix est très insuffisant pour permettre un développement durable de nos exploitations, mais il est bien au dessus du prix de 650 € que nous avons connu au coeur de la crise… Il nous fait penser que le pire est derrière nous, et le meilleur, à venir.
  • Agrément : le 1er juillet l’agrément basculera vers le nouveau mode, voulu par la Loi d’Orientation Agricole (LOA) : agrément des exploitations d’une part (contrôle interne par le Syndicat des Bordeaux), agrément des produits finis d’autre part (contrôle externe des lots commercialisés par un nouvel organisme paritaire : « quali bordeaux », présidé par un viticulteur de Tresse, Hervé Grandeau).
  • Cahier des Charges : afin de pouvoir opérer les contrôles, le Syndicat des Bordeaux a proposé à l’INAO un cahier des charges pour les trois familles d’appellations : « Bordeaux », « Bordeaux Premier Cru » (qui remplacerait « Bordeaux Supérieur ») et « Bordeaux Crémant ». Ce cahier des charges propose d’entériner les vignes à 3 mètres sur 1 mètres, avec 1m50 de feuillage (5000 m2 de feuillage par ha), en s’appuyant sur les rapports d’experts et sur les nouveaux textes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.