Démocratie en danger : quand les sondages font la loi et que les médias suivent.

regionaleNA

Elections régionales : la liste “LMR-Résistons ! avec Jean Lassalle” exclue du débat du journal LA TRIBUNE de Bordeaux

Le journal LA TRIBUNE de BORDEAUX (Objectif Aquitaine) organise le 3 juin à 18h00 un débat à Bordeaux, dans le cadre des élections régionales. Il a pris la décision de n’inviter que 6 listes, sur les 8 dûment enregistrées auprès de la préfecture de Région et en compétition lors de cette élection.

Aussi, nous, Jean LASSALLE, député des Pyrénées-Atlantiques, et Eddie PUYJALON, Conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, appelons à une rencontre de caractère républicain

le jeudi 3 juin à 17h00 devant les locaux de CAP SCIENCES où aura lieu ce débat.

Notre démarche solennelle a pour objet d’en appeler au respect de la démocratie durant cette campagne électorale.

Le droit que s’arroge ce média d’exclure telle ou telle liste qui a pourtant rempli les conditions républicaines de candidature n’est pas conforme au devoir d’équité entre les candidats et au respect des principes démocratiques :

  • Nous avons, comme les autres listes, 183 candidats répartis sur les 12 départements de la Région et 24 remplaçants ;
  • Nous nous sommes engagés dans cette campagne sur nos ressources propres n’ayant pas le soutien des grands partis. Le coût de la propagande du 1er tour (bulletins de vote, affiches et circulaires) est de 300 000 € ;
  • Nous faisons le tour des départements à la rencontre des habitants et de la presse pour présenter notre liste et notre programme.

Aussi, nous ne comprenons pas le choix de La Tribune de ne pas nous inviter au débat qui aura lieu le 3 juin, et au nom de quelle règle ou de quel règlement cette décision a été prise ? On nous répond que c’est en fonction des sondages. Mais les sondages ne sauraient remplacer le suffrage universel et tous ont paru alors que la campagne commence à peine !

Nos mouvements politiques sont jeunes et n’ont pas la notoriété des autres formations. Ne pas nous inviter « parce que nous ne sommes pas connus », c’est aussi nous empêcher de nous faire connaître ! C’est une attaque contre la démocratie et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes !

Nous appelons la France silencieuse, les sans voix, l’armée de l’ombre, au rassemblement, demain jeudi 3 juin à 17H00,  devant les locaux de CAP SCIENCES (Hangar 20, quai de Bacalan, 33300 BORDEAUX) pour défendre la liberté de vote, l’égalité devant le scrutin et la fraternité républicaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *