Indemnités du Maire et des Adjoints

Récemment, un tract a été distribué dans les boîtes aux lettres des habitants de Sauveterre. Ce tract est rempli de mensonges, d’approximations, d’attaques personnelles ou sur mes origines, d’attaques ad nominem. Ce tract est sectaire, démagogique, il comporte tous les ressorts de la xénophobie. Son titre est « La Lanterne » en référence au chant révolutionnaire, qui promettait de « pendre les aristocrates à la Lanterne ». A moins que ce ne soit en référence à ce journal anticlérical du début du XXème siècle? L’édito de son rédacteur commence par les mots « ah ! ça ira » tirés du même chant. Une porte de Sauveterre, stylisée, rappelle la fabuleuse invention de Monsieur Guillotin.

Je suis habitué aux attaques contre moi, contre mon nom, contre mes origines. Je les supporte très mal, mais je m’habitue. Je m’efforce de ne pas répondre.

Par contre, lorsque l’on s’attaque à mes proches je dégaine.

Dans ce tract, on repproche à mes adjoints à la Mairie de Sauveterre le montant de leurs indemnités, et on les accuse « de ne pas les voir sur le terrain » ! Mes adjoints travaillent d’arrache pied, tous les jours, au service de la commune ! Benoit Puaud, 1er adjoint, à l’urbanisme et au Développement Durable, Sandrine Combefreyroux, aux écoles, à l’animation et au tourisme, Patrick Barrière, aux affaires sociales et au sport, Marie-José Lawther, à l’organisation, à la communication, aux nouvelles technologies, Pierre Tomada, aux travaux et au fleurissement.

Ceux qui assistent, comme chaque année, à la présentation de notre bilan, à l’occasion des voeux, peuvent s’en rendre compte.

Quant à l’augmentation des indemnités dont ont bénéficié les adjoints en début de mandat, elle est normale. Elle est conforme à la loi. Pensez que cette accusation est proférée par l’équipe de l’ancien Maire qui lui, en 2001, en début de mandat, avait doublé les siennnes (+100 % d’augmentation !).

6 commentaires sur “Indemnités du Maire et des Adjoints”

  1. s acharner sur quelqu’un à cause de son nom lequel n’a rien de déshonorant (comme s’il l’avait choisi) c est ne plus avoir aucun argument et ça a des relents de sovietisme. Ca déshonore l’echange d’idées ainsi que son auteur.
    Tenez bon monsieur d’Amécourt .

  2. je réagis sur ce blog à propos de la marche des gueux (en voitures..), des avis du Front de gauche et de monsieur Miqueu, car on ne peut pas laissé de commentaires sur son blog…dommage (sovietisme ?)
    Une société qui n’aime pas ses riches, on a vu ce que cà donnait dans les régimes communistes : un partage des richesses certes, mais au prix d’une privation totale de liberté !
    Le bonheur se trouve dans la liberté.
    Le communisme n’a apporté de vrai bonheur nul part dans le monde.

  3. taper sans cesse sur les classes moyennes ( est ce ça des riches , ceux qui essaient de s en sortir au prix d enormes sacrifices) n apporte aucune solution. Qu’arrivera t il lorsque ces classes moyennes seront spoliées? Les pauvres resteront pauvres et nous serons tous miserables.

  4. Bonjour Monsieur d’Amécourt,

    Ne trouvez vous pas un peu fort le terme de « xénophobie » concernant ce journal de « La Lanterne » ?

  5. Bonsoir Thomas,

    Voici la définition de la xénophobie : c’est une hostilité systématique et irrationnelle à l’égard d’une ou plusieurs personnes, essentiellement motivée par leur nationalité, leur culture, leur genre, leur religion, leur idéologie, leur origine sociale ou géographique.

    Elle peut se manifester par une attitude allant d’un simple préjugé défavorable à des actions violentes. Le préjugé est le 1er effet de la xénophobie.

    Un xénopobe dira par exemple : « Je n’ai rien contre vous en tant qu’homme, mais contre ce que vous représentez (votre origine sociale, votre religion, le couleur de votre peau, le pays d’ù vous venez, etc …). »

    J’ai bien pesé mes mots avant de les écrire. Croyez-moi.

    Yves d’Amécourt

  6. Philippe Desnanot

    Bonjour Monsieur Miqueu
    Je me permets de vous écrire, sur le blog d’Yves d’Amécour, car je ne doute pas que vous le consultez régulièrement afin de vous réjouir de tous les maux que vous causez, à l’issue de votre publication !
    Bref, même si je trouve votre journal, les attaques et ragots qu’il colporte, indignes de quelqu’un qui aspire à des fonctions d’élu, j’y ai appris ou tout au moins j’ai eu la confirmation à propos d’un sujet qui me préoccupe.
    Il s’agit de l’installation et de l’autorisation donnée, pour la station TOTAL GAZ (TIGF), par la municipalité dont vous faites l’éloge, celle de Monsieur Teulet.
    Ainsi je me permets de vous rappeler, à vous Monsieur Miqueu, qui prônez la concertation et faites le reproche aux élus actuels de ne pas la pratiquer, que lors de cette décision, prise par vos amis, aucune information n’a été faite auprès de la population, ni même des riverains.
    Je vous invite si vous devez reprendre la plume pour de nouvelles critiques sur la municipalité en place, au travers de votre « journal », à faire attention aux sujets que vous traitez et à vous assurer que vos amis de l’époque passée sont « blancs » sur le sujet.
    Comme vous m’en donnez l’occasion, j’en profite pour remercier les élus actuels de leur aide pour nous aider à régler les problèmes, liés à cette station TIGF, que vos amis nous ont laissée en héritage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *