/J-2/ “Oui à l’écologie, non aux dogmes”, nos propositions pour l’écologie.

Nous n’héritons pas la terre de nos parents. Nous l’empruntons à nos enfants » par cette maxime, Antoine de Saint Exupéry place l’écologie au cœur du développement durable de la société.

Mais cette écologie de la transmission n’est pas celle de l’ “écologie radicale” qui occupe aujourd’hui les esprits et les médias. L’écologie que nous portons est une écologie du bon sens. Au contraire des discours du moment, elle est enthousiasmante !

Entre les animalistes et les transhumanistes, notre voie est celle d’un humanisme résolu où l’homme prend à bras le corps les défis qui lui sont lancés pour construire un monde meilleur pour les générations futures.

Pour cela, nous nous sommes donné trois objectifs : 
– lutter contre les mensonges de l’écologie radicale et expliquer comment démêler le vrai du faux. 
– propager les bonnes nouvelles, pour lutter contre les “collapsologues” et les pessimistes ;
– concevoir ensemble des projets concrets pour produire de l’énergie décarbonée, en s’appuyant notamment sur le nucléaire, pour fixer le carbone en s’appuyant sur la forêt et l’agriculture,  en s’appuyant sur le bons sens pour la réduction et la gestion des déchets, la gestion de l’eau potable.

Cohérence, volontarisme et optimisme sont les pierres angulaires de notre écologie, juste et ambitieuse, respectueuse de chacun !

(Interview) Yves d’Amécourt (Force Républicaine) : « Les valeurs d’écologie sont des valeurs de droite »

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *