La Poste édite un timbre « Hélicoptère de Ponton d’Amécourt »

Gustave d’Amécourt, qui fut pas mal contredit de son vivant (au XIXème siècle) à cause de son invention, doit être content de voir que son hélicoptère figure en 2006 sur un timbre poste… alors qu’en 2007 on doit fêter le 100enaire du premier vol « habité » !

Il avait bien raison Gustave de dire que pour voler il fallait être « plus lourd que l’air »,
et non « plus léger » ! Mais à l’époque c’était polémique.
C’est à ce bi-arrière grand-père que la langue Française doit le mot « hélicoptère »!



© La Poste

13 Novembre 2006 – Les machines volantes – Valeur faciale : 6 x 0,54 = 3,24 euros
Création et gravure : André Lavergne – Imprimé en : taille-douce

Bloc-feuillet indivisible de 6 timbres à 0,54 euro.
Six « drôles de machines volantes » :
1-Le Ballon à rames de Jean-Pierre Blanchard : gonflé à l’hydrogène, et mû par des rames en plumes, il s’élance le 2 mars 1784 du Champ-de-Mars.
2- La « Demoiselle » d’Alberto Santos-Dumont
3- L’Albatros, la barque ailée du marin breton Jean-Marie Le Bris (1863)
4-L’hélicoptère de Gustave Ponton d’Amécourt, resté au stade de la maquette jusqu’en 1907 et exposé au musée du bourget.
5-L’avion III de Clément Ader (1897) à ailes repliables. La forme d’ailes de chauve-souris, et deux moteurs à vapeurs ne suffiront pas à le faire s’élever. Ce sera un échec, bien différent de l’Eole de 1890 à bord duquel Clément Ader réalisa le premier vol sur 50 mères à plus d’un demi-mètre du sol.
6-L’hydravion, ou plutôt l’hydro-plane d’Henri Fabre qui décolle de l’étang de Berre en mars 1910.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.