L’Association Nationale des élus du Vin à Gruissan dans l’Aude

L’ANEV a tenu une réunion de contact avec ses adhérents du Languedoc-Roussillon à la Cité de la Vigne et du vin de Gruissan dans l’Aude.

Accueillis par son directeur Thierry Sfoggia et par le coprésident de l’ANEV Roland-Courteau, sénateur de l’Aude, la journée a commencé par une rencontre du bureau avec la presse régionale pour une présentation de l’ANEV, de ses objectifs et de son succès (+ de 600 adhérents) auquel l’Aude contribue grandement.

Ensuite les participants eurent le loisir d’assister à deux conférences passionnantes sur des sujets importants auxquels l’ANEV porte toute son attention. C’est tout d’abord le professeur d’économie de l’Agro de Montpellier Etienne Montaigne qui a explicité les propositions que son groupe d’études avait faites à la Commission européenne au sujet de la réforme de l’OCM vitivinicole en cours puis le Professeur Joseph Vercauteren de la faculté de Pharmacie de Montpellier a fait la synthèse de la connaissance actuelle de tous les constituants naturels qui se trouvent dans la vigne ( sarment, feuille, grappe, pépin, peau) et dans le vin et qui ont un effet bénéfique pour la santé de l’homme, pris bien entendu avec toute la modération que l’on connaît. Après une dégustation des vins régionaux et un repas pris dans les locaux de la Cité de la Vigne et du Vin , ce fut au tour de Jean-Louis Escudier, directeur de l’unité Inra Pech-Rouge de faire pour les élus le point sur les recherches en cours notamment sur la problématique de désalcoolisation des vins , soit par la recherche sur les variétés de cépages ( caladoc, marselan), soit par des procédés industriels. Il a aussi fait le tour des produits de diversification possible autour du vin ou du jus de raisin.

La journée s’est terminée par une visite de l’exposition scientifique qui, depuis trois ans , attire plus de 10.000 spectateurs par an , venus à la découverte ludique et éducative de la vigne et du vin.
Cette rencontre a démontré la capacité de l’ANEV à être en prise directe avec les attentes des élus du vin et de la filière, et de la prise en compte de tous les composantes des inquiétudes actuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.