« Les Maires doivent être respectés. » David Lisnard

Afficher l’image source

Ma chère collègue,

Mon cher collègue,

C’est dans un esprit de rassemblement, avec le souci de l’unité de l’Association des Maires de France, qui en fait sa force, et la volonté de la dynamiser que je me présente à vous.

Nous avons à garantir scrupuleusement l’indépendance de l’AMF pour porter avec force et responsabilité la voix de nos communes.

Les enjeux majeurs auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés sont immenses : ressources financières et lourdeurs administratives, lutte contre l’incivisme et l’insécurité, respect de la ruralité, transition écologique, protection de nos milieux naturels, révolution numérique, défense de l’agriculture, accompagnement des personnes les plus fragiles, modernisation des transports, liberté et responsabilité fiscale. La liste n’est pas exhaustive !

Dans tous ces domaines, l’initiative locale ne doit plus être entravée comme elle l’est trop souvent.

L’action communale est un gage de proximité et l’assurance d’un service public de qualité, respectueux des usagers comme des agents.

Ce sont les Maires et leurs agents qui sont en première ligne au quotidien ou quand il faut agir en cas d’urgence. Ils le sont d’autant plus dans les zones rurales où les besoins spécifiques en termes de services publics et d’aménagement du territoire doivent être mieux pris en compte. Et ce sont eux aussi qui se trouvent de plus en plus pris à partie, menacés, agressés, parfois violemment jusqu’à y laisser la vie comme en 2019 notre regretté collègue de Signes, Jean-Mathieu Michel.

Les Maires doivent être respectés.

Nous veillerons à poursuivre un dialogue à la fois loyal et exigeant avec l’État. L’un de nos objectifs sera de retrouver des marges de manœuvre sur les plans financier, juridique et technique, afin que le principe de subsidiarité soit au cœur d’un prochain acte de décentralisation que nous appelons de nos vœux.

Maire de Cannes depuis 2014, ville à la fois connue et au taux de pauvreté nettement supérieur à la moyenne nationale (20% contre 14%), je mesure chaque jour toute la noblesse de la mission qui est la nôtre au service de nos administrés. J’en mesure également toute la difficulté, liée notamment à une société de plus en plus complexe et au poids croissant des normes administratives, réglementaires et juridiques auxquelles nous avons à résister face à un État recentralisateur.

J’ai eu la chance de travailler et m’engager en milieu urbain comme rural, aussi de travailler dans le Jura auprès de Jacques Pélissard qui fut Président de notre association.

Vice-Président de notre institution depuis 2017, j’ai aujourd’hui l’honneur de recevoir le soutien de François Baroin que je remercie chaleureusement de sa confiance.

C’est conscient des nombreux et passionnants défis que nous allons devoir relever que je suis candidat à la présidence de l’Association des Maires de France pour m’y consacrer pleinement et avec passion.

Vous pourrez compter sur ma détermination et mon engagement de chaque instant pour défendre les principes de liberté et de responsabilité qui doivent guider notre action, avec le souci scrupuleux que l’Association des Maires de France demeure une institution à la fois indépendante de tout pouvoir, quel qu’il soit, unitaire avec des instances exécutives pluralistes, grâce à une approche fédératrice qui dépasse les clivages partisans, géographiques et démographiques.

Nous avons tous nos convictions, j’ai les miennes et les défends. Mais pour moi, le rôle du Président de l’AMF est de
rassembler pour faire entendre la voix de toutes les communes, sans aucun sectarisme.

Dans cet esprit, je me présente devant vous, entouré de femmes et d’hommes de valeur, compétents, engagés, dans une liste composée avec André Laignel, selon notre tradition dans l’unité qui fait la singularité et la force de l’AMF.

Indépendance, tolérance, travail, ouverture et responsabilité. Si vous m’accordez votre confiance, je serai le garant de cette devise pour que nos communes, rurales comme urbaines, aient la place qui doit être la leur dans notre pays, au service de l’intérêt général.

Vous pouvez compter sur moi pour faire avancer avec énergie l’Association des Maires de France.

ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE avec DAVID LISNARD. Une AMF rassemblée et dynamisée au service de nos communes.

David Lisnard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.