Les sénatoriales : résultats

Les 6 sénateurs de la Gironde pour la mandature 2008-2014 sont : Philippe Madrelle, Françoise Cartron, Xavier Pintat , Gérard César, Alain Anziani et Marie-Hélène Des Egaulx. Félicitations aux élus. Retour sur la mécanique d’un scrutin pas si simple !

Voici les listes en présence :

  • Liste du parti Socialiste menée par Philippe Madrelle
  • Liste du Parti Communiste menée par Pierre Augey
  • Liste des Verts
  • Liste du Modem menée par Alain Cazabonne
  • Liste UMP menée par Xavier Pintat
  • Liste menée par Gérard César
  • Liste CPNT
  • Liste FN

Nous avons en Gironde quelque chose comme 3010 grands électeurs, dont 1000 environ dans la Communauté Urbaine de Bordeaux et 2000 environ dans la Gironde Rurale.

L’attribution des sièges s’effectue en 2 étapes :

a)l’attribution du nombre de candidat élus dans chaque liste.

Pour les élections sénatoriales, le système pratiqué est celui du quotient électoral dans le cadre du département. Ce quotient résulte de la division de nombre total des suffrages exprimés par le nombre de sièges à pourvoir :

Nombre de sièges : 6
Suffrages exprimés : 2955
Le quotient électoral est alors de : 2945/6 = 492.50

Autant de fois le quotient est contenu dans le chiffre des suffrages, autant celle-ci obtient de sièges :

  • Liste PS de Ph.Madrelle : 1240/492,50 = 2,51 soit 2 sièges
  • Liste PC de P.Augey : 159 voix = 0 siège
  • Liste Verts : 110 voix = 0 siège
  • Liste Modem de D.Cazabonne : 164 voix = 0 siège
  • Liste UMP de X.Pintat : 708 voix/492.50 = 1.43 soit 1 siège
  • Liste de G. César : 552/492.50 = 1.12 soit 1 siège
  • Liste CPNT : 8 voix = 0 siège
  • FN : 14 voix = 0 siège

Les 4 premiers sièges sont attribués à la liste PS de Philippe Madrelle (2 sièges pour Philippe Madrelle et Françoise Cartron) et aux listes de Xavier Pintat (1 siège) et Gérard César (1 siège) qui sont élus.

b)Restent à pourvoir 2 sièges.

Le système pratiqué est celui de la plus forte moyenne qui consiste à feindre d’attribuer chaque siège non pourvu à chaque liste successivement et à faire la moyenne des voix obtenues par chaque liste. Le siège est attribué à la liste qui, à la suite de ce calcul, obtient la plus forte moyenne.

Attribution du 5ème siège :

  • Liste PS : 1240 voix/(2 sièges+1) = 413.33
  • Liste UMP : 708 voix/(1 siège+1) = 354
  • Liste César : 552 voix/(1 siège+1) = 276

Le 5ème siège est attribué à la liste PS de Ph.Madrelle : Alain Anziani est élu

Attribution du 6ème siège :

  • Liste PS : 1240 voix/(3 sièges+1) = 310
  • Liste UMP : 708 voix/(1 siège+1) = 354
  • Liste César : 552 voix/(1 siège+1) = 276

Le 6ème siège est attribué à la liste UMP menée par Xavier Pintat : Marie-Hélène Des-Egaulx est élue.

Les 6 nouveaux sénateurs de la Gironde pour la mandature 2008-2014 sont :

  • Philippe Madrelle
  • Françoise Cartron
  • Xavier Pintat
  • Gérard César
  • Alain Anziani
  • Marie-Hélène Des Egaulx

Félicitations aux nouveaux élus !

nota bene : ce mode de scrutin mérite franchement d’être réformé ! Pourquoi ne pas faire dans les grands départements comme dans les petits, à savoir, laisser les grands électeur libres de choisir la liste de leurs 6 candidats ?

Le scrutin des sénatoriales marque la fin d’une ère pour l’UMP Gironde… Ce scrutin a été mal préparé, les décisions ont été prises trop tard. L’été était déjà bien avancé qu’on ne connaissait pas encore les « heureux élus » ! Une fois fait, ceux qui ont été investits n’avaient plus le temps de faire leur campagne, tandis que ceux qui ne l’étaient pas, sans attendre le verdict, avaient commencé la leur ! Le résultat est à la hauteur du cafouillage : à quelques voix près, l’UMP offrait sur un plateau un siège au PS…

Soit dit en passant, les communictes ont du se mordre les doigts, cette fois, de n’avoir pas fait alliance avec le PS… Car avec une femme communiste, rurale, en n°4, ils gagnaient le 4ème siège !

A l’UMP, les élections sénatoriales ont été mal préparées ! Mais souvenons nous qu’il y a quelques temps, ce fut le cas, aussi, pour les élections cantonales, et encore avant , pour les élections législatives, …

La Gironde ne se résume pas à une circonscription ! Alors l’UMP a besoin d’une organisation et d’un projet à la taille de la Gironde : 1 400 000 habitants, 63 cantons et bientôt 12 circonscriptions !

Pour mettre en place ce projet il faut constituer une nouvelle équipe. Une équipe avec un mélange d’expérience et d’insouciance, avec un homme d’état et des hommes et des femmes de terrain, avec plus de cohésion , de communication et des regards croisés, une équipe à l’écoute pour mieux s’entendre, une équipe réprésentative du territoire, une équipe qui respecte l’esprit Girondin : l’esprit selon lequel une pyramide repose sur sa base, et non sur sa tête… Car dans le cas contraire, elle tombe !

Tout cela est possible ! Pour faire cette équipe nous avons le sélectionneur, le capitaine, l’entraineur, le manager et nous avons les joueurs… Il ne reste plus qu’à mettre de l’huile pour redonner à tout le monde l’envie de jouer collectif!

3 commentaires sur “Les sénatoriales : résultats”

  1. La preuve est faite que même sans le soutient d’un grand Parti, un cavalier seul peut s’en sortir avec de la volonté et de la ténacité ( et aussi quelques amis quand même ! ) Bravo !

  2. Bravo aux élus et tous aux abris maintenant !
    Le viticulteur que vous êtes a donné un coup de main à César alors maintenant attention au coup de pied au c…
    L’union est un combat, surtout autour des gamelles bien pleines.
    Bon courage !!

  3. tout à fait d’accord av ec toi sur cette analyse
    avec une liste unique nous aurions pu gagner un siège. Les dégâts sont limités, mais il restera des traces ….Et des séquelles !
    Grosses bises, je t’embrasse …
    Annie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.