Organiser le marché du vin en vrac.

Il y a 30 ans, le stock était chez les consommateurs qui avaient tous une cave, il était chez les négociants qui étaient « négociant-éleveurs », il était chez les cavistes et les grands distributeurs… Aujourd’hui, le stock est à la propriété et il pèse sur les prix. Il faut trouver une solution ensemble. Réunion le jeudi 13 janvier 2011 à 9 h 00 (accueil à partir de 8h30) à la Maison des Bordeaux et Bordeaux Supérieur à BEYCHAC-et-CAILLAU.

Lors des dernières Assemblées Générales du Syndicat des Bordeaux, et sur différents éditos du Flash, Bernard Farges a martelé l’importance de l’organisation du marché du VRAC. Nous savons, ô combien, que le niveau des cours actuels est dramatiquement bas pour nos entreprises et notre région. Un groupe de travail a été missionné par le Bureau du Syndicat des Bordeaux, sur le sujet, il y a un an.

Jeudi 13 janvier, les délégués cantonaux sont invités à la présentation du travail de ce groupe, et du projet « MERCURE » qui en découle.

Nous aurons, ensemble, des décisions à prendre très prochainement si nous voulons agir réellement pour cette organisation du marché du VRAC.

A lire aussi sur ce blog :

1 commentaire pour “Organiser le marché du vin en vrac.”

  1. bonjour yves, et bonne année!
    il est évident que le probléme réside dans l’organisation du commerce du vrac dit « spot ».
    j’ai personnellement envie de croire au projet « MERCURE », mais je ne comprends pas comment cela pourrait marcher! d’autant plus que nous sommes en général plus prompts à produire des contraintes sans contre partie que des véritables inovations. j’ai peur que l’évocation du dieu païen du commerce (Mercure) ne suffise pas, d’autant plus qu’il est aussi celui qui améne les morts en Enfer!!!!!!!!! personellment j’aurais plus facilement cru à une structure de portage, comme il va se mettre en place pour le foncier pour la sauvegarde des garanties bancaires. bonne chance pour ce projet mais je n’ai jamais cru au pére noêl et j’ai tendance à ne pas y faire croire non plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.