Réforme de la taxe professionnelle : Appel à la vigilance

Elus locaux, Maires, Présidents de Communauté des Communes. Depuis quelques semaines à une vaste entreprise de désinformation dont certains élus socialistes sont les chevilles ouvrières a été mise en place.

C’est dommage, car pour que le débat soit honnête et sincère, chacun doit parler de la réalité des choses et non désinformer pour arriver à ses fins.

Aussi je vous conseille instamment de faire les calculs pour votre territoire et je me tiens à votre disposition pour vous y aider. Les gens qui vous appelle a manifester contre cette réforme soit sont malhonnêtes, soit n’ont pas lu le projet de loi !

Madame, Monsieur, chers amis, chers collègues,

Nous recevons tous les jours sur nos boîtes email, dans nos boîtes aux lettres, des appels à s’opposer à la réforme de la fiscalité locale suite à la suppression de la taxe professionnelle.

Attention, ces appels sont remplis de mensonges et diffuse des contre-vérité sur la réforme.

Ces appels vous demandent de signer des pétitions sur les arguments suivants :

  • « l’autonomie des communes est fragilisée ». C’est faux !
  • « L’absence de péréquation sur les communes fait peser un risque très grave sur les communes les moins favorisées ». C’est faux !
  • « Cette réforme est néfaste pour les ménages ». C’est faux !

Le « bloc communal » (commune et communauté des communes) perd une part de la TP, mais il gagne dans la réforme à l’issue des débats qui ont eu lieu à l’assemblée nationale :

  • la « contribution économique territoriale » (CET)
  • 20% de la cotisation complémentaire assise sur la valeur ajoutée des entreprises (CC)
  • la part départementale de la taxe d’habitation (TH)
  • 40% de la part régionale de la taxe sur le foncier bâtit (TFB)
  • les parts départementales et régionales de la taxe sur le foncier non bâtit (TFNB)
  • la taxe locale sur les surfaces commerciales qui était versée auparavant à l’Etat (TLSC)

J’ai fait le calcul pour le « bloc communal » du Sauveterrois (16 communes et 1 commuanuté des communes) en me basant :

  • sur les données contenues dans le texte voté à l’assemblée nationale,
  • sur les « bases » disponibles à la trésorerie de Sauveterre de Guyenne
  • sur les réponses apportées par nos grandes surfaces quant à la TLSC.

Cela représente une augmentation de nos recettes fiscales propres de 18%.

Je ne crois pas que la région de Sauveterre soit un cas isolé.

Bien au contraire, depuis que j’ai fais ce calcul et que j’en ai fait part sur mon blog et dans la presse, un certain nombre de collègues élus, se sont rapprochés de moi pour suivre la même démarche. Il s’avère que les résultats sont globalement les même : Le bloc communal ressort renforcé de cette réforme.

Signer les pétitions que l’on vous propose, c’est signer contre l’autonomie fiscale du « bloc communal ».

Par ailleurs cette réforme a le mérite de clarifier la fiscalité pour les ménages, puisque elle spécialise la taxe d’habitation et la taxe sur le foncier non-bâtit qui ne seront plus perçue que par le « bloc communal ». Elle protège ainsi les ménages de hausses démesurées d’autres collectivités. Les Maires sont les plus mesurés en termes de hausse de la fiscalité locale.

Signer les pétitions que l’on vous propose, c’est signer contre les citoyens qui vous ont élus.

Depuis quelques semaines à une vaste entreprise de désinformation dont certains élus socialistes sont les chevilles ouvrières a été mise en place. Pour que le débat soit honnête et sincère, chacun doit parler de la réalité des choses et non désinformer pour arriver à ses fins. Aussi je vous conseille instamment de faire les calculs pour votre territoire et je me tiens à votre disposition pour vous y aider.

Les gens qui vous appelle a manifester contre cette réforme soit sont malhonnêtes, soit n’ont pas lu le projet de loi !

Ce type de méthode se retournera contre ceux qui l’utilise, car lorsque la réforme sera votée chacun verra bien, que l’autonomie fiscale des communes augmente avec la réforme et que la réforme n’entraine pas de hausse de la fiscalité des ménages. Bien au contraire, elle les protège de hausse de fiscalité à caractère politique telle qu’on a pu le voir ces 10 dernières années.

Je vous prie de croire, Chers Collègues, en la sincérité de ma démarche.

Aux vociférations et aux mensonges préférez le calcul et la réalité des chiffres !


Réforme de la fiscalité locale. Quel impact pour notre communauté des communes et nos communes ?

Nous avons reçu il y a quelques jours comme chacun des Maires de la Gironde, de la part de Monsieur le Préfet, la présentation du projet de loi tel qu’il va être discuté au sénat.

Nous parlerons pour le calcul du « bloc communal » qui comprend les communes et les communautés de communes. L’objectif de ce calcul est de savoir si les recettes fiscales globales du « bloc communal » augmentent ou diminuent avec la réforme. La répartition ensuite se fera en bonne intelligence entre nous.

  • Notre communauté des communes est composée de 16 communes. Elles perçoivent le produit de 3 taxes : la taxe d’habitation, la taxe foncière sur le bâtit, la taxe foncière sur le non bâtit.
  • La communauté des communes perçoit, elle, la taxe professionnelle. Nos recettes fiscales totales sont aujourd’hui, pour l’ensemble des 16 communes de 1624329,00€.

Que nous dit ce projet de réforme ?

  • que la part de la taxe d’habitation actuellement perçue par le département reviendra au « bloc communal ». En Gironde, le taux départemental est de 7.03% des bases. Pour le bloc communal du Sauveterrois, la totalité des bases de taxe d’habitation est de 4015927 €. La recette supplémentaire attendue est donc de : 4015927 €*7.03% = +282320 €.
  • que la part de la taxe sur le foncier non bâtit perçue actuellement par les départements et les régions reviendra au « bloc communal ». En Gironde, le taux départemental est de 18,17%, le taux régional est de 9,31%. Pour le bloc communal du Sauveterrois, la totalité des bases de taxe sur le foncier non bâti est de 691143€. La recette supplémentaire attendue est donc de : 666183,00 €*(18,17%+9,31%) = +183067,09€
  • que 40% de la part régionale de la taxe sur le foncier bâtit reviendra au « bloc communal ». En Aquitaine, le taux est de 3,17% des bases. Pour le bloc communal du Sauverrois, la totalité des bases de taxe sur le foncier bâtit est de 3090173 €. La recette supplémentaire attendue est donc de : 3155255 €*3,17%*40% = +40009€.
  • que la taxe locale sur les surfaces commerciales actuellement prélevée sur les grandes surfaces par l’Etat, va être versée aux communautés de communes. Pour notre « bloc communal », la recette supplémentaire attendue est de 53200€. (renseignement fourni par les surfaces commerciales de plus de 400 m2 du territoire)
  • que la nouvelle Taxe Locale d’Activité reviendra aux communautés des communes. Cette taxe représente 20% environ de l’actuelle Taxe Professionnelle. Aujourd’hui, les entreprises de notre territoire acquittent chaque année 849084€ de taxe professionnelle dont 441414 € reviennent la communauté des communes. La différence revient au Département et à la Région. Que 20% de la cotisation complémentaire (CC) assise sur la valeur ajoutée seront versés aux communauté des communes. Selon une évaluation pessimiste, nos recettes passeraient donc de 441414 € à (912741,05€ * 20%)+20%(CC) = 220762 €. Soit une baisse évaluée à -220652 €.

Si nous faisons le bilan de tout cela pour notre « bloc communal » du Sauveterrois, voilà ce que ça donne :

  • Taxe d’habitation : +282320 €
  • Taxe sur le Foncier non bâtit : +189926 €
  • Taxe sur le Foncier : + 40009 €
  • Taxe sur les surfaces commerciales : + 53200 €
  • Taxe professionnelle : – 220652 €

Conclusion :
En l’état actuel de nos connaissances, le résultat de l’application de la réforme aux recettes du « bloc communal » du Sauveterrois est : +344802 €. Cela représente une augmentation de nos ressources propres de 18% à minima, et ce, sans toucher à la fiscalité des ménages !

3 commentaires sur “Réforme de la taxe professionnelle : Appel à la vigilance”

  1. Laurent KACZMAREK

    Alors vous êtes d’accord avec eux !
    Votre démonstration illustre bien ce fait, voulu par les tenants de la pensée ultra libérale que sont vos amis: il faut coûte que coûte affaiblir le poids des échelons supra communaux que sont les intercommunalités, les départements et les régions. Vos amis libéraux de l’Institut MONTAIGNE ne disent pas autre chose quand ils font remarquer que 80% des dépenses des départements sont liées à des politiques nationales ciblées.
    En outre la promesse de BERTRAND de ne pas augmenter les impots des régions et départements gagnés par l’UMP pendant 6 ans n’est rien d’autre que l’annonce d’un austérité inégalée pour les pauvres usagers non contribuables qui devront payer davantage pour continuer à bénéficier des services publics.
    Voilà la réalité ! Tout le reste n’est que baliverne et enfumage !

  2. Les Raisons de la Colère…
    saviez-vous que votre titre est le nom du site de

    « l’Union Des Révolutionnaires Communistes de France. »?
    ( urcf.net). Curieux non!

    Sans oublier l’allusion littéraire aux : « Raisins de la colère » ce qui en région viticole est toujours appréciable. Relation analogique maîtrisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *