Régionales 2021 : nous soutenons le projet d’une liaison Limoges-Périgueux-Mont-de-Marsan-Pau au cœur de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous avons inscrit dans notre projet de développement économique de la Région Nouvelle-Aquitaine, le projet développé depuis 10 ans par les acteurs économiques de notre région représentés par les associations DEVLOP’SO et BEARN ADOUR PYRENEES. Pour nous cet axe est essentiel à l’équilibre de la Région, d’une part, et permettra, en proposant un itinéraire au transit Nord-Sud, de l’Europe du Nord vers l’Espagne, de soigner du même coup la thrombose bordelaise. C’est un projet de bon sens, et le bon sens, ça nous parle !

“Les associations DEVLOP’SO et BEARN ADOUR PYRENEES considèrent que l’un des problèmes essentiels qui affectent notre région, est le déséquilibre grandissant entre la zone littorale et l’intérieur des terres. Les désertifications scolaires et médicales se poursuivent tandis que les populations rurales vieillissantes
voient leur isolement s’accentuer. Trop de jeunes partent vers les nombreux emplois crées dans la zone littorale ou la métropole régionale. Récemment encore, une entreprise renommée (Hermès), a préféré s’installer en Gironde, en ne cachant pas la raison : proximité de l’autoroute, donc non loin des voies de communication, plutôt que de
développer son implantation existante dans le Périgord vert.

Voici donc le problème essentiel du rééquilibrage : l’axe routier Nord-Sud qui manque cruellement à l’intérieur de notre région et reliant directement Limoges, Périgueux, Mussidan, Langon, Mont-de-Marsan, Pau, Oloron et, par le tunnel du Somport, l’Aragon.

Peu d’entreprises décident en effet de s’installer à plus de 20 minutes d’un axe routier rapide et sécurisé.

Un axe alternatif et plus court au trajet Paris-Madrid actuel pourrait être constitué avec des aménagements finalement moins coûteux que les investissements routiers permanents et répétitifs consacrés à la zone littorale, à la rocade bordelaise ou la N10 au nord de Bordeaux.

Les aménagements concernés sont décrits dans les documents ci-joints. Cette option présente d’autres multiples avantages que le nécessaire rééquilibrage régional et en particulier l’allègement du trafic routier sur l’axe Bayonne-Poitiers et donc de la rocade bordelaise. C’est moins de bouchons, donc beaucoup moins de pollution.

Peut-on encore soutenir que les routes ne sont pas de la compétence du Conseil Régional quand tant d’exemples en Nouvelle-Aquitaine ou dans d’autres Régions prouvent le contraire ? Et ne savons-nous pas que lorsque celui-ci soutient un projet, comme ce fut le cas pour l’A65, les choses avancent vite ? “

Michel Le Gall – BEARN ADOUR PYRENEES – 21 rue Louis Barthou – BP 128 – 64001 PAU – bap@pau.cci.fr

Jean-Marc Richard – DEVLOP’SO – 12 rue Carnot – 24 000 PERIGUEUX – devlopso@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *