Régionales en Nouvelle-Aquitaine : Eddie Puyjalon se rêve en chevalier Bayard (La Nouvelle-République)

Eddie Puyjalon. Il est venu à la politique le jour où il a eu l’impression qu’on montrait du doigt les chasseurs. « J’ai trouvé ça irrespectueux pour mon grand-père et mon père. »
Eddie Puyjalon. Il est venu à la politique le jour où il a eu l’impression qu’on montrait du doigt les chasseurs. « J’ai trouvé ça irrespectueux pour mon grand-père et mon père. » © Photo NR

Le jour où il est né, ses parents ont enveloppé Eddie Puyjalon dans un torchon pour le peser dans une balance romaine. La même balance, le jour d’après, a servi à peser le lièvre tué pour l’occasion. Chasser le lièvre le lendemain d’une naissance était un rituel à Cubzac-les-Ponts, en Gironde. Une autre époque ? Pas si lointaine tout de même : 1959.
« Mais on a connu une telle accélération… Cette commune est aujourd’hui périurbaine, à la limite de la métropole bordelaise », observe, songeur, celui qui, aux régionales de juin, est tête de liste pour la Nouvelle-Aquitaine du Mouvement de la ruralité, parti héritier de Chasse pêche nature et traditions.

« Ces élections sont la croisée des chemins : c’est une des dernières occasions pour le milieu rural de se faire entendre. » Ses repères à lui ? De Gaulle et mère Teresa.

Lire l’article d’Yves Revert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.