Régionales : lutte contre le sida en Nouvelle Aquitaine

Les “Actupiennes” questionnent les candidates aux élections régionales 2021. Voici nos réponses.

Education

Vous engagez-vous à renforcer l’information à la prévention du VIH et des IST en direction des élèves des lycées, dès la 1ère année de votre mandat : 

En augmentant les financements d’associations intervenant en milieu scolaire ? 

Oui si les associations abordent bien l’ensemble des moyens de protection : abstinence si pas de moyens de protection, fidélité, protection (préservatif masculin et féminin).

En lançant des campagnes de prévention annuelles et répétées d’affiches de divers organismes en charges de questions de prévention ?

Oui si les campagnes de prévention abordent bien l’ensemble des moyens de protection : abstinence si pas de moyens de protection, fidélité, protection (préservatif masculin et féminin).

En installant des distributeurs de préservatifs gratuits et en libre-service ? 

Oui. Nous commencerons par faire un état des lieux dans l’ensemble des Lycées de Nouvelle-Aquitaine.

Comment comptez-vous impliquer les Comités Education Santé Citoyenneté et les Conseils de Vie Lycéenne ?

Cela n’est pas de notre ressort mais du ressort des Conseil d’Administration des Lycées. Nous engagerons une concertation, dans le privé comme dans le public, afin d’adapter les moyens aux volontés des Conseils d’Administration qui regroupent les représentants des élèves, des parents, des enseignants et des personnels des Lycées.

Les lycées étant également des lieux de travail, quelles actions comptez-vous mettre en place pour protéger les personnels des discriminations ? Dès la 1ère année de votre mandat ?

Aucun salarié ou agent public ne peut être discriminé au travail en matière d’embauche, de formation, de salaire…. Il peut s’agir de discrimination « raciste », sexiste, homophobe, par l’âge, le handicap, le nom de famille ou le milieu social, ou selon l’état de santé. Les discriminations pour les opinions politiques ou syndicales sont également interdites. Nous commencerons par prendre connaissance des faits avérés de discrimination dans nos établissements. Nous analyserons les cas avérés. Nous ferons appliquer la loi.

Afin de renforcer la prévention à l’égard des jeunes, vous engagez-vous à installer des stands de prévention et de distribution de préservatifs dans les événements culturels financés par la Région, comme les festivals et les concerts ?

Oui. Les stands aborderont bien l’ensemble des moyens de protection : abstinence si pas de moyens de protection, fidélité, protection (préservatif masculin et féminin).

Transports

Dans le cadre de la lutte contre les agressions verbales et physiques dans les transports publics, comptez-vous lancer des campagnes de prévention sur chaque type d’agression à destination du public ? A quel rythme ?

Nous commencerons par prendre connaissance des faits avérés de discrimination dans nos transports. Nous analyserons les cas avérés. Nous ferons appliquer la loi. En fonction des cas nous mettrons en place les campagnes de préventions utiles. Parler de « rythme » aujourd’hui serait présomptueux.

Vous engagez-vous à former les agents de la SNCF à l’accueil des publics minoritaires et à la réception des plaintes des agressions à caractère raciste et LGBT phobe, dès la 1ère année de votre mandat ?

La formation des agents de la SNCF ne relève pas de la Région mais de la SNCF. Mais nous pourrons établir une plaquette d’information en ce sens….

Quelles mesures financières comptez-vous adopter pour favoriser la circulation des personnes précaires et vivants avec l’AAH, dès la 1ère année de votre mandat ? 

Les personnes précaires ou vivants de l’AAH, quant aux aides, sont sous la responsabilité des Conseils Départementaux. Nous agirons en concertation avec les Conseils Départementaux dont c’est la compétence.

Quelles mesures allez-vous prendre pour renforcer l’accessibilité des transports publics aux personnes en situation de handicap, dès la 1ère année de votre mandat ?

Nous veillerons à la bonne accessibilité des réseaux de transports en lien avec les associations locales. Nous refuserons toute publication régionale en écriture inclusive, une “langue illisible, incompréhensible” et “proprement indéchiffrable par nos lecteurs d’écrans”, comme l’a indiqué la fédération des Aveugles de France

Emploi

Quelles mesures comptez-vous mettre en place pour favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap moteur mais aussi de handicap non visible, subies par de nombreuses séropositives ? Dès la première année de votre mandat ? 

Les personnes en situation de handicap restent encore largement en dehors du marché du travail avec un taux de chômage deux fois plus important. Nous œuvrerons pour la promotion et l’inclusion des personnes handicapées en milieu de travail et soutiendrons la création d’entreprises par des personnes en situation de handicap grâce à des aides dédiées et fléchées. Nous développerons un écosystème d’innovations lié au handicap pour créer de nouvelles voies de croissance économique tout en facilitant le quotidien des citoyens, notamment grâce aux nouvelles technologies.

Financement des associations

Vous engagez-vous à pérenniser les financements accordés aux associations de lutte contre le sida ?

Oui si les associations abordent bien l’ensemble des moyens de protection : abstinence, fidélité, protection (préservatif masculin et féminin).

Comptez-vous renforcer votre soutien aux associations en débloquant des fonds supplémentaires, si le budget de la Région venait à baisser ? 

Pour le moment rien n’indique que le budget de la Région soit menacé d’une baisse. Depuis 5 ans, les recettes du Conseil Régional n’ont jamais cessé d’augmenter.

Face à la complexité des dossiers de subvention à remplir, décourageant les petites structures aux moyens humains limités, vous engagez-vous à simplifier les démarches administratives de la Région, dès la 1ère année de votre mandat ?

Oui. C’est inscrit dans notre programme « Plus de démocratie, moins de bureaucratie ». Nous décentraliserons les services de la Région en nous appuyant sur les maisons « France Service » et les antennes locales des Chambres Consulaires ; Nous mettrons en place une équipe mobile au service des associations et des porteurs de projets pour leur permettre de profiter au maximum des aides de la Région et de l’Europe en diminuant la bureaucratie et en facilitant les démarches ;

 Afin de favoriser la réalisation de projets à long terme, allez-vous proposer des plans de subventions pluriannuels, dès la 1ère année de votre mandat ? 

C’est une bonne idée qui peut être source de simplification administrative.

A l’image de plusieurs collectivités ou régions (Paris Sans Sida, Ile-de-France Sans Sida, Alpes Sans Sida, Nice : Sida Zéro), envisagez-vous de lancer un plan régional Nouvelle Aquitaine Sans Sida ? 

Nous nous méfions des opérations « territoires zéro carbone », « opération zéro déchets », « territoires zéro chômage », « territoires à énergie positive », « agriculture sans pesticides »… Ce sont autant de leurres qui masquent la pauvreté des politiques publiques et creusent le fossé de l’incompréhension entre les citoyens et les collectivités locales. Nous préférons l’action pragmatique aux effets d’annonce jamais suivis d’effet … dont le Président actuel de la Région Nouvelle-Aquitaine s’est fait une spécialité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *