Réunion publique à COUTURES-SUR-DROT le 19 février à 20 heures.

Reolais_Bastides_A3_Paysage.jpgLe 2 mars nous irons à la rencontre des Conseillers Municipaux de l’ancien canton de Monségur(*) qui regroupe 15 communes réparties sur la Communauté de Commune du Sauveterrois et celle du Réolais en Sud Gironde.

  • à 18h00, à la Mairie de COURS DE MONSEGUR, nous rencontrerons les Conseillers Municipaux des communes de COURS DE MONSEGUR, TAILLECAVAT, LE PUY, DIEULIVOL et MONSEGUR.
  • à 19h15, à la Mairie de SAINTE GEMME, nous rencontrerons les Conseillers Municipaux des communes de SAINT GEMME, ROQUEBRUNE, SAINT SULPICE DE GUILLERARGUES et SAINT VIVIEN DE MONSEGUR
  • à 20h30, à la Mairie de LANDERROUET SUR SEGUR, nous rencontrerons les Conseils Municipaux des communes de LANDEROUET SUR SEGUR, NEUFFONS, COUTURES, RIMONS, MESTERIEUX et CASTELMORON D’ALBRET

Le 19 février réunion publique à la salle des fête de COUTURES-SUR-DROT avec Jean-Pierre Chalard, ancien Conseiller Général du Canton de Sainte Foy la Grande, ancien Maire de Pineuilh, Président de notre comité de soutien, José Bluteau, Maire de Pellegrue, Conseiller Général du Canton de Pellegrue, Yves Foulon, Député-Maire d’Arcachon.

En avoir plus sur notre campagne avec « Gironde Positive »


(*) Le nouveau canton de Pineuil (Le Réolais et les Bastides) a été créé par le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls et le Président du Conseil Général Philippe Madrelle. Ce découpage a été voté par l’ensemble des Conseillers Généraux du Parti Socialiste de la Gironde (compte rendu des débats et des votes), en particulier par le Conseiller Général de la Réole, Bernard Castagnet. Ce canton est le fruit de la fusion de 6 cantons. Il est à cheval sur 6 communautés des communes (Langonnais, Bazadais, Réolais, Sauveterrois, Castillon-Pujols et Pays Foyen), 2 arrondissements, 2 circonscriptions législatives.

Malheureusement les communes de Coirac, Gornac et Mourens qui font partie de la CDC du Sauveterrois ont été rattachées contre toute logique au Canton de Cadillac (L’ENTRE DEUX MERS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.