Suppression des droits de plantation : le Président de la République est contre. « C’est une idée qui conduira à la catastrophe ! »

Nicolas_Sarkozy_en_Alsace.jpg

A l’occasion de la Présentation de ses voeux au monde rural, à Truchtersheim (Bas-Rhin), le Président de la République c’est prononcé sur le projet Européen de suppression des droits de plantation.

« » Je suis opposé à la suppression des droits de plantation. Supprimer ou libéraliser les droits de plantation, c’est choisir le produit standardisé, le produit sans terroir, au plus bas coût possible, le produit qui va inonder le marché, venant de nulle-part pour aller partout. Ce n’est pas la récompense d’un savoir-faire, ce n’est pas la récompense d’un travail, et ce n’est pas l’organisation des filières que nous souhaitons donner à notre agriculture. C’est condamner à terme une culture du savoir-faire et de la qualité.
J’ajoute qu’il me semble particulièrement étrange de vouloir supprimer les droits de plantation au moment où la consommation mondiale diminue, au moment où le nombre de producteurs dans le monde augmente et on va vraiment arranger les choses en augmentant la capacité de production chez nous. Franchement, je ne sais pas qui a pensé à cette idée mais il faut qu’il change d’avis. Parce que ce n’est pas une idée pertinente. C’est une idée qui conduira à la catastrophe. » »

Voir la video du discours du Président de la République

2 commentaires sur “Suppression des droits de plantation : le Président de la République est contre. « C’est une idée qui conduira à la catastrophe ! »”

  1. Pour une fois, on sent que celui qui a écrit le discours connaît le sujet.

    Un seul bémol, cette décision serait une catastrophe surtout pour la viticulture française qui est traditionnellement qualitative et limitée en production, mais pas du tout pour les viticultures essentiellement productivistes de nos voisins.

    Ce sont eux qui ont lancé cette idée saugrenue au parlement européen, et la viticulture française a intérêt à se serrer les coudes et à trouver quelques alliés chez les viticulteurs qualitatifs et raisonnables de nos voisins, si elle veut écarter le danger.

  2. Cher ami,

    Je surveille les cantons de Saint Symphrien et de Villandraut qui appartiennent encore à la 8ème circonscription législative de la Gironde. Pour quelle raison la candidate de Villandraut se prétend-elle de vous alors que vous représentez la 9ème ?

    Il va sans dire, que vos efforts fructueux en Gascogne seront récompensés d’une juste victoire pour le camp de la droite en Guyenne.. Une alliance avec le MoDem s’impose pour des raisons stratégiques. Certes le MoDem en Aquitaine jouit d’un report important de voix frontistes, mais qui le sait sinon le Front National et quelques autres?

    Bien entendu, il faut mettre les moyens de communications habituels en oeuvre, sites Internet pour les deux candidates, webradio, web Tv, espaces dans la presse, interviews radios et tv, sans oublier un réseau social.

    Enfin, comme on dit vulgairement mettez le paquet, comme vous savez le faire lorsqu’on veut gagner. Alain et Nicolas n’y trouvent rien à dire, Alain lui même recommande cette alliance et cet investissement pour 2014.
    Saint-Symphorien et Villandraut sont le renouveau de la 9ème.

    @mitié

    Zinette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.