Les élections sénatoriales en Gironde, comment ça marche ?

Le Sénat est le représentant des territoires, des collectivités locales de métropole et d’outre-mer, et des Français établis hors de France.

Les 348 sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par environ 162000 grands électeurs. Dans chaque département, les sénateurs sont élus par un collège électoral de grands électeurs formé d’élus (députés et sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, conseillers municipaux, élus à leur poste au suffrage universel), et, dans les villes importantes, de grands électeurs élus par le conseil municipal.

La Gironde dispose de 3507 grands électeurs, dont 1205 dans la métropole bordelaise ; à noter que 70% des communes de Gironde, ayant moins de 1500 habitants, ne disposent que de 700 grands électeurs, soit 20%. Ces derniers ont été désignés par les conseils municipaux le 10 juillet 2020. La liste complète des grands électeurs a été publiée par la Préfecture à la mi-août.

Un sénateur est élu pour un mandat de 6 ans. Le nombre de sénateurs élus dans chaque circonscription varie en fonction de la population : la Gironde dispose de 6 sénateurs.

Tous les 3 ans, la moitié des départements élisent l’ensemble de leurs sénateurs. Chaque renouvellement permet d’élire environ la moitié des sénateurs répartis en deux séries. La série 2, dont fait partie la Gironde,  qui comporte 178 sièges, sera renouvelée lors des élections sénatoriales du 27 septembre 2020. Les 170 sièges de la série 1 ont été renouvelés en septembre 2017.

Le mode de scrutin

Dans les départements désignant 3 sénateurs ou plus, comme la Gironde, le mode de scrutin est le scrutin de liste à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne, et à un seul tour.

En Gironde, les listes sont composées de 6 candidats titulaires et deux candidats suppléants.

  • L’élection aura lieu le 27 septembre, le bureau de vote est situé à la préfecture de Bordeaux.
  • Attention, le vote est obligatoire (tout refus de participation, sans justification valable, est passible d’une amende de 100 euros). Une prise en charge forfaitaire des frais de mission et de transport est possible.

Une campagne plus courte à cause du coronavirus.

Habituellement, la campagne des élections sénatoriales en Gironde commence après la désignation des grands électeurs, dans la foulée du scrutin des élections municipales qui a lieu habituellement au début du printemps  et l’élection des sénateurs qui a lieu fin septembre, au début de l’automne.

Cette année, avec la crise de la COVID-19, le calendrier électoral des élections municipales a été complètement chamboulé. La date des sénatoriales a elle été maintenue. La campagne sera donc beaucoup plus courte qu’à l’habitude.

Les réunions de présentation des candidats devront se tenir en respectant les consignes de sécurité et les gestes barrières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *