Faut-il rendre le vote obligatoire ?

Pour lutter contre l’abstention, le Président de l’Assemblée Nationale Claude Bartolone propose de rendre le vote obligatoire… Il suit en cela le député Vert, François de Rugy, qui proposait il y a quelques semaines de dresser une amende de 35€ à qui ne viendrait pas voter ! Et puis quoi encore ?

N’allons pas ajouter des contraintes supplémentaires et des amendes dans une France qui a surtout besoin de liberté ! Donnons-nous quelques objectifs simples pour améliorer les conditions d’exercice de la démocratie dans notre beau pays. Voici quelques idées et quelques pistes glanées ici ou là…

  • Limitons le nombre d’élections qui font appel au « suffrage universel » : un Sénateur n’est pas élu au « suffrage universel ». Est-ce que, pour autant, il n’est pas un élu de plein droit ? Dans de nombreuses organisations professionnelles l’élection de Président s’apparente plus à de la cooptation d’une personnalité qui a fait ses preuves. Ne confondons pas « démocratie » et « suffrage universel ».
  • Améliorons la communication en période d’élection ; notamment dans et sur les médias préférés des français : les télévisions, les radios, les réseaux sociaux ; Faisons un travail sur les listes électorales en gérant les retour de la propagande « NHPAI ». De trop nombreux Français apprennent qu’une élection avait lieu, le soir des résultats !
  • Diminuons le nombre de séances électives : fusion du mandat de Conseiller Régional et de Conseiller Départemental ; adoption du scrutin à 1 tour à chaque fois que c’est possible ; vote des grands électeurs comme pour élire le sénat aux élections territoriales ;
  • Simplifions les élections en supprimant les triangulaires dans les élections à deux tours ; Où a-t-on vu qu’une finale pouvait se jouer à 3, voire à 4 ? Préférons le scrutin à 1 tour à une triangulaire ! Aux dernière élections cantonales il y a avait bien souvent 4 listes au 1er tour et 3 au second tour !!! Les élection Régionales, comme les élections Européennes, si le scrutin de liste perdure, peuvent très bien se jouer à 1 tour !
  • Ne créons pas d’élections nouvelles comme souhaite le faire le gouvernement pour le Président de Communauté des Communes ;
  • Simplifions le calendrier électoral afin de ne pas avoir des élections tous les six mois ; Faisons concorder tous les mandats dans la durée (5 ans ?) et faisons un dimanche de vote pour l’ensemble des élections ! En cas de dissolution de l’assemblée nationale, réélisons l’assemblée pour le temps qui reste à couvrir. Cela évitera du même coup la transformation de chaque élection locale en referendum national;
  • Préférons les élection au scrutin uninominal sur un territoire défini et à « taille humaine » à chaque fois que c’est possible. Lorsque l’élection s’incarne dans un (e) candidat (e) la participation est toujours meilleure ;
  • Mettons en place l’inscription automatique sur les listes électorales de la commune de résidence, et la radiation automatique lorsqu’un électeur n’a pas utilisé son droit de vote 5 fois consécutives ; Le vote dans la commune de résidence permet d’avoir des circonscriptions équilibrées où le nombre de votants est cohérent avec le nombre d’inscrits.

Et puis arrêtons de croire que de rendre le vote obligatoire permettra de faire barrage au vote FN ! Ce temps là est terminé : quand la participation augmente , le vote FN augmente lui aussi !

Au fait, saviez-vous que la participation réelle est plus importante que la participation affichée ? En effet, si l’on comptabilise le nombre des électeurs qui votent au moins une fois dans une élection à 2 tours, il est plus important (5 à 10% de plus) ! De nombreux électeurs font le choix de ne voter qu’une fois : certaines sont adeptes du vote au 1er tour, d’autres, du vote au second.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.