– 37% : c’est la baisse du nombre de permis de construire de logements délivrés en Gironde !

aquarelles.jpg

  • 20359 permis de construire ont été délivrés concernant le logement entre novembre 2012 et novembre 2013 ;
  • 12874 permis de construire ont été délivrés entre novembre 2013 et novembre 2014 ;
  • Sur la même période les permis de construire délivrés pour des bâtiments publics sont en baisse de 39%.

(source CEBATRAMA)

C’est une des conséquences désastreuse de la division par 3 de l’aide à la pierre par le Conseil Général en 2013. Gironde Positive rétablira l’aide à la pierre en concertation avec les OPHLM de la Gironde. Cet effort permettra de soutenir l’investissement et l’emploi, de faire reculer le RSA.

Dans une conjoncture nationale difficile le département de la Gironde, qui accueille chaque année 15000 nouveaux habitants, doit soutenir la construction de logement, notamment la construction de logement sociaux.

Le gouvernement fait beaucoup de belles promesse mais la réalité est tout autre ! La vérité c’est qu’on a jamais autant construit que durant le gouvernement Fillon, et jamais aussi peu construit que sous le gouvernement Jospin. Entre dire et faire, il y a la place pour la sincérité.

LLS_depuis_1989.png

Notre projet est donc de rétablir l’aide à la pierre dans le budget consacré à l’investissement.

Cet engagement fait parti de notre « small business act » girondin qui vise à utiliser le levier de nos investissements pour créer de l’emploi en Gironde et faire reculer le RSA.

  • création d’un « passeport » pour facilité l’accès aux appels d’offre ;
  • s’engager sur des délais de paiement plus courts (30 jours);
  • disposer d’une « clause d’insertion » dans nos appels d’offre afin d’encourager le recrutement des chômeurs de longue durée ou de personnes percevant le RSA ;
  • disposer d’une clause d’apprentissage dans nos appels d’offre pour encourager le recrutement d’apprentis dans les entreprises Girondines ;

« La précarité ça ne se gère pas. La précarité ça se combat ! » Abbé Pierre.

Mettons l’investissement du Conseil Général de la Gironde au service de l’emploi pour combattre la précarité !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.