Au Collège de Sauveterre de Guyenne

Hier soir nous avions une réunion du Conseil d’Administration au Collège de Sauveterre-de-Guyenne : deux nouveautés pour la rentrée prochaine !

Le lundi de Pentecôte sera chômé, mais la journée de solidarité sera réalisée ainsi :

  • Pour les professeurs, en deux 1/2 journées : l’une le jeudi 5 avril de 17h à 20h30, l’autre le mardi 19 juin de 17h à 20h30.
  • Pour les personnels techniques le temps est annualisé à 1607 heures, pour 1600 rémunérées.

La Fête du Collège aura lieu le vendredi 29 juin.

Le Collège fermera le mercredi 4 juillet à 12h.

Un débat a eu lieu sur le financement des voyages (Angleterre, Allemagne, Hostens, …) et la participation financière du Foyer Socio Educatif (FSE).

DGH 2007 : la rentrée 2007 devrait connaître une augmentation des effectifs, ce qui génèrera une augmentation de la « Dotation Générale Horaire ». Cette situation est plus facile à gérée qu’une diminution des effectifs, donc des heures de professeurs…

A la rentrée 2007, le Collège de Sauveterre connaîtra deux nouveautés :

  • La création d’une classe de 6ème « bilangue » (3h d’Allemand, 3h d’Anglais). C’est une vieille demande des Principaux qui se sont succédés au Collège de Sauveterre. Demande à laquelle je m’étais associé en écrivant un courrier à François Fillon lorsqu’il était Ministre de l’Education Nationale.
  • La création d’une Unité Pédagogique d’Intégration(UPI). Il s’agit d’une classe adaptée, dont l’objectif est d’accueillir des enfants déficients (Trisomiques, Autistes, …). La création de ce type de classe sur le territoire de la Gironde est primordiale, afin d’éviter la concentration, et de permettre une prise en charge mieux adaptée de ces enfants, qui ont aussi beaucoup à donner.

Ainsi, à la rentrée 2007, le Collège de Sauveterre de Guyenne devrait accueillir entre 361 et 379 élèves.

2 commentaires sur “Au Collège de Sauveterre de Guyenne”

  1. Je suis tout à fait pour une UPI dans notre collège.
    Je constate malheureusement qu’il y a régulièrement des petites tensions entre certains élèves de classes SEGPA et certains élèves des autres classes.
    J’en discutais avec mon fils et un de ses amis (5ème) en leur demandant ce qu’on pouvait faire pour éviter cela. Voici leur réponse :
    " Y’a ka fèr com a Rauzan : y’a pa d’SEGPA é y’a pa d’blèm "
    Qu’est-il prévu au collège de Sauveterre pour "former" les élèves à bien vivre ensemble ?

  2. Yves d'Amécourt

    La création d’une telle classe ne se fait pas sans accompagnement et sans accompagnateurs professionnels. L’expérience existe désormais. L’école doit apprendre à chacun a vivre en société, avec ses talents et non pas à vivre dans une société protégée de tous les maux…Les talents ne sont pas tous entre les mains des seuls élèves du cursus dit "classique"!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.