Non classé

En 2020, plus de 40% des conteneurs à destination de la France métropolitaine transitent encore par les ports étrangers » !

Le port du Havre, leader français pour le trafic de conteneurs, a enregistré une chute de 8 % de ses volumes au premier trimestre

Plus de dix ans après la réforme portuaire de 2008, les ports français n’ont toujours pas comblé l’écart qui les sépare de leurs rivaux européens, notamment dans le domaine des conteneurs. Entre 2000 et 2017, ce trafic est passé de 2,6 à 5 millions de conteneurs EVP en France contre 10 à 16 millions dans la majorité des pays voisins.

Lire l’article des Echos

Ports français : le Sénat « dénonce l’inertie de l’État » et formule 10 propositions pour relancer leur compétitivité.

En 2019, 310 millions de tonnes de frets ont transité dans les 7 grands ports maritimes (GPM) de métropole et Calais. À titre de comparaison, le port de Rotterdam en a traité 470 millions, celui d’Anvers, 238 … Lire la suite

Hier soir le RELPA accueillait Philippe Bilger

Chers amis,

Après Bruno Retailleau, Agnès Verdier Molinié, Jérome Fourquet et Jean Lassalle, avant Jean-Christophe Fromantin, nous recevons aujourd’hui Monsieur Philippe Bilger.

Ce rendez-vous a été annulé deux fois. La première à cause des grèves ou des intempéries qui empêchaient les TGV de rouler vers Bordeaux, la seconde à cause du confinement dû à la crise du coronavirus.

Nous voilà ce soir ensemble. Je le remercie de sa venue. Nos échanges seront suivi d’une séance de dédicace.

Philippe Bilger a été Juge d’instruction, puis avocat général, il est resté au service de la justice pendant près de quarante années. Il est connu notamment pour avoir été avocat général à la cour d’assises au sein de la cour d’appel Lire la suite

L’écologie ne peut pas être le dictat de quelques uns, fussent-ils tirés au sort !

Alors qu’en France, quelques zones urbanisées viennent de tomber entre les mains d’Europe-Ecologie-les-Verts, de nombreux élus de tout bord revendiquent leur coté « écolo » comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir… Je les mets en garde contre cette course à l’écologie politique, parfois radicale, qui est le plus souvent contraire au « développement durable » que nous appelons de nos vœux.

Je les invite plutôt à travailler sur le fond pour comprendre et proposer, au lieu de se servir, comme des perroquets agiles, dans les éléments de langage conçus par d’autres, pour mener des combats qui ne sont pas les nôtres.

Car la vérité c’est que derrière l’écologie politique se cache la pire des idéologies. … Lire la suite

Livre : « Le retour des corps intermédiaires » (Benjamin Labonnélie – OFCI)

Ignorés par Emmanuel Macron depuis le début de son mandat, les corps intermédiaires ont démontrer leur utilité, crise après crise, depuis 2017. Ils sont les « forces vives » de la Nation. Si bien qu’hier soir, le Président de la République a annoncé vouloir « ouvrir un nouveau chemin » en s’appuyant notamment sur « les corps intermédiaires » …

Hasard du calendrier, c’est aujourd’hui que sort en librairie le livre de l’Observatoire Français des Corps Intermédiaires (OFCI) !

La société civile dite « organisée » (associations, fondations, syndicats, fédérations, ONG, Think Tank, etc.) est de retour ( !), et ces corps intermédiaires, premiers outils de l’organisation du collectif pouvant rapprocher élus et citoyens, sont peut être les plus à même de donner … Lire la suite

Chasses traditionnelles : ne jugeons pas sans connaître !

Depuis quelques mois l’agriculture et la chasse sont victimes d’attaques de la part de certains médias et de certains élus.

Hier, le député LREM Loic Dombreval a publié une tribune avec 62 parlementaires pour demander « la fin des chasses traditionnelles ». Rien que ça !

En pleine crise du coronavirus, l’abandon des chasses traditionnelles serait devenu « urgent », au nom de « la reconnaissance du bien-être animal » et avec « l’exigence éthique que la chasse du XXIe siècle appelle de ses vœux ». C’est le syndrome du pangolin !

Autant dire que ce groupe de parlementaires ne doit pas bien connaître les chasses traditionnelles dont il parle. Si il y a bien un endroit où l’éthique … Lire la suite

Politique agricole européenne : le coronavirus a bon dos !

Gil Rivière-Wekstein, rédacteur de la revue «Agriculture & Environnement» était notre invité lors d’un atelier de Force Républicaine le 5 février 2020 consacrée à l’agriculture. Il analyse dans cette tribune  parue dans « Les Echos » la nouvelle stratégie «de la ferme à la fourchette» (Farm to Fork) récemment rendue publique par la Commission européenne. Sous prétexte de Covid-19, celle-ci impose un nouveau modèle à notre agriculture qui la précipitera inéluctablement vers la décroissance.

Pendant le confinement, la France n’a eu de cesse d’applaudir les agriculteurs et de s’émerveiller de leur capacité à nourrir la population. La chaîne alimentaire ne devait pas céder. Elle ne céda point. L’agriculture était, à nouveau, reconnue comme une activité stratégique pour la … Lire la suite

Viré de son poste au Conseil régional parce que ses idées déplaisent aux écolos !

Afficher l’image source

Difficile de qualifier la situation personnelle de David Angevin, plume appréciée sur le site Causeurautrement que par l’adjectif ubuesque !

D’abord au service du Président de la région Aquitaine Alain Rousset, David Angevin lance ensuite l’Université du futur pour penser la révolution numérique dans le sud-ouest. Il vient d’en être débarqué, après de fortes tensions. Notre contributeur se dit victime de la Région et en particulier de son vice-président Nicolas Thierry qui ne goûte guère la liberté d’expression… 

Viré de son poste au Conseil régional parce que ses idées déplaisent aux écolos! – Causeur

Lire la suite

Quand la France défendra-t-elle ses viticulteurs ?

Le 11 mai dernier, à l’issue d’un interminable suspens, le Ministre de l’Agriculture et celui de l’Economie ont annoncé leur plan de sauvetage de la viticulture. La filière viticole est la seconde contributrice, derrière l’aérospatiale, à la balance commerciale de la France. Compte-tenu des fuites distillées savamment dans la presse quelques jours auparavant, on s’attendait à un plan de grande ampleur pour cette filière d’excellence française. Il n’en fut rien ! 

Bien sûr, il y a quelques dizaine de millions d’euros sur la table : des exonérations de cotisations sociales pour une enveloppe de 100 millions d’euros (toujours pas confirmées à ce jour par la Mutualité Sociale Agricole), et un dispositif de distillation de crise à hauteur de 140 millions … Lire la suite

La forêt au cœur du monde de demain.

Retrouvons le bon sens paysan… la forêt et les forestiers ne l’ont jamais perdu ! Alors que le confinement et le ralentissement de l’activité économique nous incitent à réfléchir à nos modes de consommation, je vous invite au nom des forestiers français à (re)trouver le temps long.

Sortie de crise

La crise du Covid-19 nous pousse à la réflexion. Nous nous demandons si nous vivions vraiment durablement ? Partout, les consciences s’éveillent. Les citoyens appellent à un mode de vie moins mondialisé, plus authentique. L’agriculture de proximité fait naître des vocations. Les consommateurs s’appliquent de plus en plus à consommer local, durable, de saison. Le diktat de l’urgence semble être suspendu, mis en parenthèse. Et alors que l’économie ralentit drastiquement, les arbres … Lire la suite

Le désamour des Français à l’égard des métropoles.

Écoutons les Français plutôt que les spécialistes. Quand on les interroge sur le mode de vie auquel ils aspirent, 41% préfèrent vivre dans un village, 43% dans une ville moyenne et seulement 13% dans une métropole [Enquête AMF-Cévipof 2019]. Depuis 5 ans, le solde migratoire de la région Île-de-France est négatif [Baisse de la population de 0,5% par an entre 2012 et 2016, l’équivalent de 12000 habitants/an – Sources INSEE 2018]. Dans toutes les études sur « les villes préférées des Français », les petites unités urbaines arrivent en tête de classement. Dès 2019, dans son baromètre des territoires, l’Institut Montaigne rappelait l’enjeu : « redonner le pouvoir de choisir leur parcours de vie aux Français qui l’ont perdu, afin Lire la suite

Relancer l’économie passe par la commande publique : ne baissons pas les bras !

par Yves d’Amécourt, Maire de Sauveterre-de-Guyenne, Président de la Communauté des Communes Rurales de l’Entre-deux-Mers (photo), Conseiller Régional de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous sortons du confinement et la période est un peu compliquée. Les listes élues au 1er tour dans 30000 communes ne sont pas en place. Les listes en lice pour un second tour dans 5000 communes ne savent pas exactement quand il aura lieu. Certaines communes ont pris le soin de voter leur budget avant les élections par mesure de précaution, ce fut le cas à Sauveterre-de-Guyenne. D’autres l’ont voté après … De nombreuses communes n’ont rien voté du tout ! Les conseils communautaires (Métropoles, Communauté Urbaines, Communautés d’Agglomérations, Communauté de Communes) eux, sont à moitié élus, en attendant … Lire la suite

« Aquitaine : le choix de la ruralité »

Bulletin hebdomadaire n° 1813 du lundi 11 mai 2020 de l’Agence de Communication Interrégionale de Presse (A.C.I.P.)

Entretien avec Yves d’ Amécourt, propos recueillis par Laurent Dornon, chargé de mission « agriculture » aux Carrefour des Acteurs Sociaux et du Partenariat Eurafricain.

Yves d’Amécourt, 52 ans, viticulteur, maire de Sauveterre-de-Guyenne (photo), est président de la Communauté de communes de l’Entre-Deux-Mers, conseiller régional. Il est également président du Rassemblement des élus locaux pour l’Aquitaine créé à la fin des années 90 par Jacques Chaban-Delmas et Hugues Martin.

La Communauté de commune dont vous avez pris la présidence en 2008 se situe en zone viticole, à une petite heure de Bordeaux, à proximité du Lot-et-Garonne réputé pour ses productions maraîchères et fruitières. L’économie d’un territoire Lire la suite

Souveraineté alimentaire : il ne faut pas « loganiser » l’agriculture Française !

Interview d’Yves d’Amécourt par le think tank « Droite de demain« 

Yves d’Amécourt est Maire de Sauveterre-de-Guyenne, Président de la Communauté des Communes Rurales de l’Entre-deux-Mers, Conseiller Régional de la Nouvelle-Aquitaine et membre du bureau politique de Force Républicaine en charge, au sein des Force Vives, de l’environnement, de la ruralité et de l’agriculture.

Est-ce que la situation du COVID-19 est bien gérée par le gouvernement, avec les aides fournies aux agriculteurs ?

Les agriculteurs bénéficient des mêmes aides que les autres entreprises : PGE (Prêt Garanti par l’Etat), reports de remboursements d’emprunt, reports des échéances de la Mutualité Sociale Agricole…  Ce sont essentiellement des aides à la trésorerie. Comme si le chiffre d’affaires que les agriculteurs ne réalisent pas en … Lire la suite

Baromètre Bpifrance et Rexecode « Trésorerie, Investissement et Croissance des TPE et PME »

Les 615 dirigeants de TPE et PME ayant répondu à l’enquête menée par Bpifrance et Rexecode fin avril 2020 font part d’une nette détérioration de leur trésorerie au cours des trois derniers mois. Celle- ci se dégraderait encore plus sensiblement dans les prochains mois. Malgré ces tensions financières, les PME pensent pouvoir affronter la crise notamment grâce à la forte mobilisation des dispositifs de soutien qui leur sont destinés. Ainsi, seules 7 % des PME jugent leurs difficultés de trésorerie insurmontables dans le contexte actuel.

La crise actuelle impacte également fortement l’investissement, attendu en net recul cette année par les chefs d’entreprise. Parmi les 81 % de PME qui avaient des projets d’investissement avant le déclenchement de la crise, 31 … Lire la suite

Europe : vers un plan « Marshall » à crédit !

A Bruxelles, les couloirs bruissent d’informations sur l’éventualité d’un « plan de relance » … Comme de coutume, les ministres de l’économie se réunissent la nuit pour en parler ensemble et, au petit matin, les yeux engourdis, viennent témoigner sur les plateaux et dans les studios, de leurs succès nocturnes. Que disent ces bruits de couloir ?

Il s’agit de préparer « un programme de relance » qui aiderait l’Union Européenne à se remettre de la dramatique crise du Covid-19.

L’UE créerait un nouveau fonds de 320 milliards d’euros, en levant cet argent sur les marchés financiers en échange de garanties fournies par les États membres.

Cet argent serait ensuite utilisé par les bénéficiaires pour lever davantage de fonds sur les marchés, le total visé … Lire la suite

Communiqué de David Angevin à l’attention des élu(e)s du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Le 4 mai 2020, Poitiers

         Directeur du projet « Université du Futur » au sein du Conseil régional, je retrouve aujourd’hui ma liberté de parole. Licencié depuis quelques jours, je ne suis plus soumis au devoir de réserve qui incombe aux agents et salariés de la collectivité.

         Après cinq ans au service de la Région, d’abord au poste de « plume » du Président Alain Rousset au sein de son Cabinet, puis au poste de Directeur du projet « Université du Futur » (dont je suis le créateur et que j’anime, avec l’élu délégué le Dr François Vincent), « think tank » dédié à la révolution numérique et à l’impact des technologies de rupture (u-futur.org), ma mission … Lire la suite

Et si l’Etat s’inspirait du fonctionnement et de l’organisation des zones rurales ?

Pour l’Observatoire Français des Corps Intermédiaires (OFCI), par Yves d’Amécourt, ancien Conseiller Général de la Gironde, Maire de Sauveterre-de-Guyenne, Président de la Communauté des Communes Rurales de l’Entre-deux-Mers, Conseiller Régional de la Nouvelle-Aquitaine, sénateur suppléant de la Gironde, Président du RELPA (Rassemblement des Elus Locaux pour l’Aquitaine).

L’Etat est à la recherche d’une plus grande cohésion sociale … Mais il n’a de cesse de supprimer les corps intermédiaires qui assurent cette cohésion !

Dans nos zones rurales, ces corps intermédiaires sont présents en quantité encore suffisante pour assurer cette cohésion. Mais au fil des réformes, notamment territoriales, leur motivation diminue et leur existence est en danger.

Ces groupes sociaux, nombreux, plus ou moins organisés, qui servent d’intermédiaire entre l’individu et l’État, … Lire la suite

L’huile de palme sans déforestation, ça existe !

Depuis plusieurs années, l’huile de palme, utilisée principalement dans l’alimentation, voire dans la production de carburants, est montrée du doigt par les défenseurs de l’environnement qui la considèrent comme l’une des plus grandes menaces pour la biodiversité tropicale, en raison de la déforestation qu’elle entraîne, notamment en Asie du Sud-Est.

En effet, si les plantations de palmiers à huile sont responsables de moins de 0,5 % de la déforestation mondiale, ce chiffre peut monter à 50 % dans certaines zones. La situation est particulièrement problématique en Indonésie et en Malaisie, les deux premiers producteurs mondiaux qui accueillent respectivement 60 % et 32 % des 18,7 millions d’hectares de plantations industrielles de palmiers à huile. Cette monoculture a ainsi été responsable … Lire la suite

Le monde rural peut servir de modèle à la France dans bien des domaines !

Retrouvez l’interview d’Yves d’Amécourt, Maire de Sauveterre-de-Guyenne, Président de la Communauté des Communes Rurales de l’Entte-deux-Mers, Conseiller Régional de la Nouvelle-Aquitaine, membre du bureau politique de Force Républicaine en charge de l’Environnement, de l’Agriculture et de la Ruralité et nouvel adhérent du « Mouvement de la Ruralité ».

Il répond aux questions du think tank « La Droite de Demain ».

Lire la suite

Lire la suite

Commentaires récents