Politique nationale

Pour évaluer les intentions d’arrachage de vignes, une enquête est lancée (Viti)

Le Gouvernement annonce le lancement d’une enquête destinée à préciser les intentions d’arrachage de vignes par les viticulteurs français.

Dans cette enquête, le ministère de l’Agriculture demande, sous réserve de la validation de ce dispositif au niveau européen :

  • quelle surface vous seriez prêt à engager si une aide à l’arrachage temporaire de la surface en vignes pouvait vous être proposée à hauteur de 2.500 €/ha arrachés, en échange de la non-replantation en vigne de la surface équivalente pendant 4 ans ; l’autorisation de replantation des surfaces équivalentes ne pourrait être octroyée qu’après une période de 4 ans, mais sans obligation de replanter ni sanction.
  • quelle surface vous seriez prêt à engager si une aide à l’arrachage définitif de la surface
Lire la suite

Edito (Valeurs Actuelles) : La vérité judiciaire n’est pas la vérité des hommes.

Par Yves d’Amécourt, viticulteur, ancien maire de Sauveterre-de-Guyenne (Gironde), porte-parole du projet agricole et rural de François Fillon (2016-2017). Membre de Nouvelle-Energie.

Le 24 avril 2024, 7 ans plus tard, nous étions un grand nombre à espérer que la Cour de Cassation rendrait justice, enfin, à François et Penelope Fillon.

Nous espérions qu’elle reviendrait sur ce processus qui avait abouti à l’élimination de notre candidat au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017 d’une poignée de voix (7 par bureau de vote).

Nous rêvions qu’elle nous éclaire sur le cauchemar qui avait commencé le 24 janvier 2017, avec l’article du Canard Enchaîné sur l’emploi de Penelope Fillon comme attachée parlementaire.

Souvenez-vous, dans la journée, Eliane Houlette, procureur du Parquet … Lire la suite

Ces ceps que l’on brûle, c’est un peu de notre civilisation qui part en fumée.

Ce matin du 18 avril 2024, dans l’Entre-deux-Mers, là où est né il y a 2000 ans le vignoble bordelais, la fumée des ceps de vigne se mêle à celle des bougies feux allumées contre le gel. Les viticulteurs brûlent les ceps qu’ils ont dû arracher faute de pouvoir écouler leurs vins, tandis qu’ils protègent les vignes subsistantes d’un gel tardif. Voilà deux des combats de ce printemps dans le vignoble bordelais.

Alors que les autorités françaises se félicitent d’avoir divisé par deux et demi la consommation d’alcool pur par Français depuis 1960, les effets pervers de ce résultat sont peu soulignés. D’une part, la consommation de tabac, qui a culminé vers 1990-1995, est revenue à son niveau de départ. … Lire la suite

« Dans la hiérarchie des menaces auxquelles sont confrontés les Occidentaux, le totalitarisme islamique arrive en tête» François Fillon (Omerta)

L’indicible barbarie de l’attaque du Hamas du 7 octobre 2023 aurait dû susciter un immense mouvement de réprobation à travers le monde sans aucune réserve et sans aucune tentative d’explication. Au lieu de cela, elle a révélé d’une manière cruelle la compréhension d’une partie de l’humanité pour le totalitarisme islamique et la gravité de la fracture entre l’Occident et le Sud global.

Ce pogrom, qui ne peut que susciter le dégoût chez tout être humain, a pourtant été relativisé au sein même de nos démocraties occidentales par tous ceux qui croient défendre la cause palestinienne et qui refusent de voir dans ces massacres un nouvel acte d’un projet politique global qui tente de s’imposer par la force du Sud-Est asiatique … Lire la suite

Dans le bordelais, les héritiers de la vigne arrachent pour retrouver « une économie saine » (La Tribune)

REPORTAGE. Bordeaux arrache 8.000 hectares de vignes, en majorité dans l’Entre-deux-Mers. Les domaines familiaux de cette région volumique abolissent la monoculture du raisin, partagés entre colère, amertume et espoir.

Des coteaux dans le brouillard. Des monticules de vignes qui brûlent. Sur les routes de l’Entre-deux-Mers, cette vaste région de culture à l’est de Bordeaux, on cherche du regard les parcelles arrachées (disséminées), celles laissées en friche (nombreuses) et on s’étonne de croiser de très jeunes ceps plantés quand l’économie du vin s’effondrait déjà. Ce terroir de vins rouges et blancs de grande consommation doit arracher 4.900 hectares d’ici la fin du mois de mai.

Dont 171 hectares rien que pour Sauveterre-de-Guyenne. Cette bastide médiévale de caractère abrite le domaine doublement … Lire la suite

« Bien dans son travail, bien dans sa vie » c’est le titre du « Guide pratique des agriculteurs et salariés agricoles de Gironde »

Dans le cadre du « Plan de Prévention du Mal-Être en Agriculture », la MSA (Mutualité Sociale Agricole), la Chambre d’Agriculture et la Préfecture de la Gironde, ont édité un « guide pratique pour les agriculteurs et les salariés agricoles ». Il rassemble de manière synthétique (30 pages tout de même !) toutes les « aides » disponibles et plus généralement les différents services « facilitant » (sic !) la vie professionnelle pour les actifs agricoles en Gironde dans un seul et même support.

Ce document vise à répertorier les « dispositifs » et les « contacts » des organismes existant dans notre département, et à faciliter ainsi l’accès aux « ressources » d’aide pour les professionnels de l’agriculture.… Lire la suite

Yves d’Amécourt : « Derrière les écologistes radicaux, il y a un vieux dogme inspiré du marxisme » (The Epoch Times Julian Herrero)

ENTRETIEN – Yves d’Amécourt est viticulteur en Gironde et membre du parti fondé par David Lisnard en 2021, Nouvelle-Énergie. Il revient pour Epoch Times sur l’une des principales préoccupations, l’inflation normative, mais aussi sur les « écologistes radicaux » qu’il voit comme une menace, non seulement pour les agriculteurs, mais aussi pour la planète. Pour Yves d’Amécourt, il y a derrière ces personnes, un « vieux dogme inspiré du marxisme ».

Epoch Times – L’édition 2024 du Salon de l’agriculture a débuté ce samedi 24 février. La plupart des paysans interrogés dénoncent le phénomène de surtransposition des normes européennes par la France. Comment expliquez-vous ce durcissement des règles, jugées déjà assez strictes, par l’État français ?

Yves d’Amécourt – Ces surtranspositions sont dues à … Lire la suite

Une « Nouvelle Energie » pour la France !

Chères énergies,

L’équipe de Nouvelle Énergie tient une nouvelle fois à vous présenter ses meilleurs vœux pour l’année 2024. 

L’heure est à la mobilisation. Partout en France, il vous faut convaincre. Partout en France, il vous faut véhiculer les valeurs et convictions portées par Nouvelle Énergie. Partout en France, vous devez être les moteurs de cette Nouvelle Espérance

Partout en France, il vous faut faire adhérer à notre projet pour la France. 

Ainsi, nous vous invitons, si ce n’est pas encore fait, à adhérer ou à renouveler votre adhésion à Nouvelle Énergie pour l’année 2024.

Il est aussi essentiel de mobiliser vos proches et connaissances qui voudraient participer au redressement du pays autour de David LisnardLire la suite

Quelle position prendre vis-à-vis des Zones d’Accélération pour les Energies Renouvelables (ZAER) ? (Association « Le Vent des Maires »)

Madame, Monsieur, chers collègues, 

Vous allez été sollicité par la préfecture de votre département pour proposer, d’ici à la fin de l’année, après consultation des habitants de votre commune, une ou plusieurs zones d’accélération pour les énergies renouvelables (ZAER). Il est important de comprendre ce que dit la récente loi sur les ZAER, quels sont les droits des maires, et quelles sont nos recommandations.

I. Ce que dit la loi sur les ZAER et sur le processus
Comme le précise le « Guide à destination des élus locaux », intitulé « Planification des Énergies Renouvelables », préfacé par la ministre de la Transition Énergétique Mme Pannier-Runacher : « Les communes peuvent désormais définir, après concertation avec leurs administrés, des zones Lire la suite

David Lisnard : « Aujourd’hui, nos démocraties sont en jeu »

L’ENTRETIEN POLITIQUE DU WEEK-END. Devant le risque d’atonie de la société et d’une partie de la classe politique face à la montée des périls, le maire LR de Cannes appelle d’urgence à « un sursaut moral ».

l faut se réveiller ! » Stupéfait de l’étrange langueur qui semble avoir gagné une large partie de la classe politique, jusqu’au sommet de l’État, face à la résurgence, sur le sol français même, de la « bête immonde » de l’antisémitisme, le maire Les Républicains de Cannes appelle à un « sursaut moral et spirituel ». Il s’étonne : pourquoi l’hommage national envisagé par Emmanuel Macron aux victimes françaises des attaques terroristes du Hamas du 7 octobre n’a-t-il toujours pas eu … Lire la suite

« PLFSS 2024 : même le Parlement n’y croit pas ! » (Frédéric Bizard)

Grande première depuis la création du premier projet de loi de la sécurité sociale en 1996, la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a rejeté vendredi 20 octobre dernier le budget de la sécurité sociale pour 2024. Si l’absence de majorité absolue à l’Assemblée explique en partie ce rejet, cette sanction du texte a des racines plus profondes.

D’abord, elle exprime fondamentalement les limites de ce dispositif pour gérer cinq politiques publiques, qui ne sont pas que des flux financiers, au moins pour la santé. Ensuite, la version proposée de ce Plfss ne remplit pas sa mission première de soutenabilité des comptes sociaux et d’équité intergénérationnelle. Enfin, elle est trop incomplète pour en évaluer la crédibilité.

Lire la suiteLire la suite

« La destruction d’EDF, drame absolu, a été structurée, voulue et obtenue. » Henri Proglio

Intervention de Henri Proglio, ancien PDG d’EDF (2009-2014) et de Véolia Environnement (2003-2009), président du Conseil d’administration de Thales (depuis 2014), membre du Conseil international de Rosatom, lors du séminaire « L’avenir de la filière nucléaire française » du mercredi 29 mars 2023.

Avant de traiter ce grand sujet parmi les sujets, je tiens à faire une mise au point.

Vous avez rappelé ma qualité de membre du Conseil consultatif international de Rosatom. Or à ce sujet l’opinion se fonde sur des informations fausses.

J’ai eu affaire à Rosatom en tant que président d’EDF puisque notre interface naturelle, nos interlocuteurs et nos partenaires dans le nucléaire c’étaient les Russes. Et Rosatom, avec 300 000 salariés, était probablement le groupe russe le … Lire la suite

« Feux de forêt : Antoine d’Amécourt, Fransylva, propose d’équiper les véhicules d’extincteurs » (Le bois international)

En 2022, plus de 72 000 hectares de forêts ont brûlé en France. Mesure très opérationnelle pour tenter d’endiguer ces feux de forêt qui ont encore ravagé un peu plus de 20 000 hectares depuis le 1er janvier, Fransylva propose que les 37 millions de véhicules français soient équipés d’extincteurs. « Nous savons tous que les premières minutes d’un incendie sont stratégiques car le feu n’a pas encore pris une importance incontrôlable », explique Antoine d’Amécourt, le président de la Fédération nationale des syndicats des forestiers privés de France. « Le fait d’avoir un extincteur à bord présente l’énorme avantage de pouvoir agir immédiatement. Si chacun s’arrête pour prêter main-forte, on peut éviter des catastrophes comme Lire la suite

Invité ce matin de « mettez-vous d’accord » (Valérie Expert, Sud-Radio)…

… une émission spéciale à propos des émeutes autour de Valérie Expert, avec Sophie de Menthon et Régis de Castelnau.

« Il faut rétablir l’ordre, recruter 10000 magistrats, construire 20000 places de prison ! La police et la gendarmerie auront beaucoup moins de boulot si les délinquants ont une peine et que cette peine est appliquée. Aujourd’hui, ils ne sont pas incarcérés faute de place et la police qui les a arrêtés les retrouve dehors quelques jours plus tard. » Comme récemment à Cannes. »

Entretien avec Gabrielle Cluzel à propos de Nouvelle-Energie, le parti de David Lisnard (Boulevard Voltaire)

1/ Yves d’Amécourt, vous êtes vigneron en Gironde, militant historique de la droite dite « classique », adhérent du RPR, de l’UMP puis de LR.  C’est sous les couleurs de cette droite que vous avez été maire, de Sauveterre-de-Guyenne, Conseiller Général de la Gironde, Conseiller Régional de la Nouvelle-Aquitaine, président de la communauté de communes rurales de l’Entre-Deux-Mers, porte-parole national du Mouvement de la Ruralité. Vous avez été le porte-parole national du candidat Fillon sur les sujets agricoles et ruraux. 

Bref vous êtes assez représentatif de cette droite… droite dans ses bottes, passablement orpheline aujourd’hui. Aujourd’hui, on vous voit très proche du maire de Cannes, David Lisnard, qui est sur tous les fronts. Le nouveau François Fillon, selon vous ?

David Lisnard a Lire la suite

Communication de l’académie d’agriculture de France sur le rapport de l’académie des sciences : « Les forêts françaises face au changement climatique »

Production de bois, espace de loisirs, puits de carbone, réservoirs de biodiversité…, les forêts offrent de multiples services essentiels aux humains et à la Terre. Face à des aléas biotiques (ravageurs) et abiotiques (sécheresses, incendies) qui s’intensifient avec le réchauffement climatique et les changements globaux (commerce international favorisant les invasions biologiques), on observe dans le monde, en Europe et en France, des évolutions préoccupantes telles qu’une augmentation des mortalités d’arbres, des dépérissements de massifs, et de l’altération du fonctionnement des écosystèmes forestiers (cycles du carbone et de l’eau), qui nous incitent à repenser la façon de gérer les forêts.

Dans ce contexte, le Comité des sciences de l’environnement de l’Académie des sciences vient de publier en juin 2023 un premier … Lire la suite

(dé)centraliser autrement… Les enjeux, les bases et les principes d’une nouvelle organisation territoriale.

Chers amis,

Notre colloque du 25 mai sur la (dé)centralisation approche. Nous aborderons la question évoquée dans la vidéo ci-jointe : 

Quelles bonnes échelles de décision pour quelles politiques ?

Plusieurs personnalités interviendront comme Frédéric Dabi (IFOP), l’économiste Christian de Boissieu et des acteurs politiques issus de différentes formations.

L’événement se déroulera à 18h00 au Théâtre des Sablons à Neuilly. 

Merci de confirmer votre présence à l’adresse suivante : tem.territoiresenmouvement@gmail.com

Bien cordialement, 

Jean-Christophe Fromantin et l’équipe TeM 

Agir contre le changement climatique avec les centrales nucléaires et les barrages.

Le sixième rapport du GIEC ne comporte pas de nouvelles données scientifiques. C’est la synthèse des six rapports publiés depuis 2018. Il est tourné vers les solutions. Des solutions que les experts classent en fonction de leur coût de mise en œuvre et de leur efficacité pour atteindre l’objectif. Et l’objectif n’est pas de « sauver la planète » comme le prétendent certains, ni même de protéger le climat d’un prétendu « climaticide ». La planète et le climat en ont vu d’autres depuis le big-bang ! L’objectif aujourd’hui est bien de sauver l’humanité et de l’aider à s’adapter pour que les changements climatiques ne viennent pas chambouler ce que le Général de Gaulle appelait « l’ordre du monde », qui est l’autre nom de la civilisation. Antonio … Lire la suite

SALON DE L’AGRICULTURE

« Ce qui est bon pour l’agriculture est bon pour les Français, bon pour la France et bon pour la planète »

David Lisnard et Yves d’Amécourt accueillis par Jean-Luc Poullain Président du Salon International de l’Agriculture 2023 et Jean-François Mathieu, éleveur de vaches SALERS, dont Ovalie, l’égérie du salon. Photo Alix Darcet (c)

par David Lisnard et Yves d’Amécourt pour ATLANTICO

Alors que l’édition 2023 du Salon de l’Agriculture s’achève, David Lisnard, Maire de Cannes et Président de Nouvelle Énergie, et Yves d’Amécourt, ancien élu local de Gironde, évoquent les solutions à adopter pour lutter contre le déclassement agricole de la France et pour venir en aide aux agriculteurs.

Le Salon de l’Agriculture, cette magnifique vitrine de l’agriculture française, a fermé … Lire la suite

Retraites : « Il faut généraliser la capitalisation collective en complément de la répartition »

Des entrepreneurs et des économistes plaident pour que le système de retraites ne repose pas uniquement sur la répartition, mais s’appuie également sur un principe de capitalisation collective, en donnant l’exemple du modèle des pharmaciens, et de leur caisse de retraites complémentaire, la CAVP.

« S’agissant des retraites, les réformes douloureuses se succèdent depuis trente ans. Les cotisations ont augmenté, l’âge de départ a reculé, les modalités de calcul et de réévaluation des pensions ont été durcies. Cela réduit aussi bien le pouvoir d’achat des actifs que celui des retraités. Un sentiment de lassitude voire d’exaspération s’installe sans que les déficits ne disparaissent…

Lire la suite

Commentaires récents