Le commerce de nos vins de Bordeaux en cette fin d’année 2010.

Il est intéressant de constater que le prix moyen en € TTC constaté pour une bouteille d’AOC Bordeaux Rouge, en GMS, est au plus haut depuis les années 2000… Alors que le prix du tonneau est au plus bas. Le travail que nous devons faire aujourd’hui est un travail sur la répartition de cette marge dans la filière, sous l’égide de l’inter profession. En effet, si la loi interdit que l’on se mette d’accord sur un prix minimum, elle autorise, en revanche, que l’on s’appuie sur un prix observé sur le marché, et que sur cette base on se mette d’accord sur une répartition des marges dans la filière.

Après un tiers de campagne (la « campagne de commercialisation » commence début septembre), les enregistrements de contrats de vin en vrac entre la propriété (cave coopérative et cave particulière) sont en avance par rapport à l’année 2009 (+16%). La croissance est visible pour tous les vins de la Gironde. En avance par rapport à l’année précédente, mais toujours en retard par rapport à la décennie passée. Cette croissance ne s’observe pas sur le prix du tonneau de vin AOC Bordeaux Rouge en vrac. A l’inverse, en Bordeaux Blanc 2010, le prix augmente.

Les sorties de propriétés sur 12 mois cumulés, étaient à fin septembre 2010 de 5 Millions 98 mille hectolitres, elles continuent de progresser (+7%) par rapport à l’année précédente.
Il en va de même des exportations sur 12 mois cumulées, à la même date (+7% en volume avec 1 million 660 mille hectolitres). Ainsi, le redressement des exportations se poursuit avec une valorisation en hausse (+2% en valeur sur un an). La progression est principalement portée par la Chine, Hong-Kong et le Japon. Les autres marchés restent en retrait.
Après un tiers de campagne (la « campagne de commercialisation » commence début septembre), les enregistrements de contrats de vin en vrac entre la propriété (cave coopérative et cave particulière) sont en avance par rapport à l’année 2009 (+16%). La croissance est visible pour tous les vins de la Gironde. En avance par rapport à l’année précédente, mais toujours en retard par rapport à la décennie passée. Cette croissance ne s’observe pas sur le prix du tonneau de vin AOC Bordeaux Rouge en vrac. A l’inverse, en Bordeaux Blanc 2010, le prix augmente.

Exportation_des_vins_de_Bordeaux_en_millier_d__hectolitres.jpg
CIVB : exportation des vins de la Gironde en millers d’hectolitres.

Enfin, en France, le marché dans les « Grandes et Moyennes Surfaces » (GMS) stagne (-1% en volume, +1% en valeur, sur 12 mois cumulés au 10 octobre). Dans ce contexte, à court terme, l’AOC Bordeaux rouge et blanc progresse en volume, avec un prix légèrement en retrait.

Il est intéressant de constater que le prix moyen en € TTC constaté pour une bouteille d’AOC Bordeaux Rouge, en GMS, est au plus haut depuis les années 2000… Alors que le prix du tonneau est au plus bas. Le virage des prix a été observé en 2006-2007, lorsque la grande distribution est passée à une véritable tarification en €. Jusque là, la tarification était une conversion du prix en Francs. Depuis 2006-2007, les tarifs des vins ont été revus dans quasiment toutes les enseignes pour se réorganiser autour des seuils de 2€, 3€, 4€, 5€…. Le résultat pour nos AOC est une augmentation des prix de vente et des marges.

Le travail que nous devons faire aujourd’hui est un travail sur la répartition de cette marge dans la filière, sous l’égide de l’inter profession. En effet, si la loi interdit que l’on se mette d’accord sur un prix minimum, elle autorise, en revanche, que l’on s’appuie sur un prix observé sur le marché, et que sur cette base on se mette d’accord sur une répartition des marges dans la filière.

Prenons l’exemple de l’AOC Bordeaux Rouge, dont le prix moyen consommateur observé est proche de 3€10 TTC (2€75 TTC en 2001). Il est important de constater que si l’on défalque les taxes de l’État, les marges des différents intermédiaires (Magasins, Centrales, Agents, Négociants, Logisticiens, Courtiers) on arrive à un prix moyen de 1000 € le tonneau pour le viticulteur. Or, ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Prix_en_euros_du_Bordeaux_Rouge_AOC__source_CIVB.jpg
CIVB : prix moyen (en €) de la bouteille de Bordeaux AOC constaté en GMS (Grande Surface)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.