Législatives : lettre ouverte aux élus de la 12ème circonscription de la Gironde.

A l’intention du Maire et du Conseil Municipal de la Commune

Madame, Monsieur, chers collègues élus de la 12ème circonscription,


Dimanche prochain, le 12 juin, aura lieu le 1er tour des élections législatives. 

J’ai choisi d’être candidat à cette élection au nom du Mouvement de la Ruralité.  Vigneron engagé dans le syndicalisme, Conseiller Général du canton de Sauveterre-de-Guyenne, Maire de Sauveterre-de-Guyenne, Président de la Communauté des Communes Rurales de l’Entre deux Mers, puis Conseiller Régional, je souhaite mettre toutes ces expériences au service de la France et de notre circonscription.

Pour m’accompagner dans cette élection, j’ai à mes cotés Tom Fazembat, fils d’agriculteur, artisan, maçon du patrimoine à Loubens (ancien canton de La Réole).

Le Mouvement de la Ruralité est une nouvelle formation politique que nous avons créée en 2019 avec Eddie Puyjalon, président de CPNT, pour porter les messages de nos zones rurales dans le débat  national : énergie, climat, souveraineté, aménagement du territoire, santé, éducation, forêt, agriculture, commerce, artisanat, industrie, développement économique, pouvoir d’achat, patrimoine matériel et immatériel, convivialité, chasses traditionnelles, bruits et odeurs de nos campagnes …

Autrefois, de très nombreux élus de notre territoire appartenait au CNIP (Centre National des Indépendants Paysans), Jean Sourbet, Robert Barrière, Francis Naboulet, Henri Deloubis, … etc. un parti qui défendait résolument les campagnes. Avec le Mouvement de la Ruralité nous souhaitons recréer sous une autre forme cette famille politique indépendante et rurale.

Lors des élections sénatoriales, j’ai constitué une liste du Mouvement de la Ruralité qui a recueilli une grande partie des suffrages des élus ruraux. Mais en Gironde, ils sont malheureusement très minoritaires parmi les grand électeurs.

Lors des élections régionales  en Nouvelle-Aquitaine nous avons présenté une liste  en partenariat avec le Mouvement Résistons ! de Jean Lassalle dont le score a surpris beaucoup de monde, alors que les médias nous avaient, pour la plupart, ignorés pendant la campagne. Nous avons recueillis plus de 10% des voix dans les territoires ruraux de la grande Région avec notamment des scores très élevés dans de très nombreuses communes de la 12ème circonscription.

Nous avons organisé avant les élections présidentielles un grand oral afin d’entendre les candidats sur les sujets importants pour la ruralité. Ce grand oral a fait l’objet de nombreux articles de presse et de reportages télévisés ; Notre objectif était que la Ruralité occupe toute sa place dans les débats.

Dimanche, le Mouvement de la Ruralité présente 92 candidats lors de ces élections législatives dans toute la France. C’est une nouvelle étape importante qui nous permettra ensuite d’exister et de nous inscrire durablement dans le paysage politique, avec, nous l’espérons, quelques élus au palais Bourbon. Trop souvent, les problématiques du monde rural sont prises en compte lorsque les candidats sont « en campagne », pour être vite  oubliées ensuite.

Forts de nos 92 candidats nous avons le droit à la diffusion d’une vidéo sur les chaînes de service public. Nous avons choisi de le faire sous la forme d’une chanson de David Olaizola, pour marquer les esprits ; Peut-être l’avez-vous vue ?

Durant ces 21 derniers jours avec Tom, nous avons voyagé dans les 9 anciens cantons qui forment notre grande circonscription, à la rencontre des forces vives de notre territoire. Cette tournée se terminera le vendredi 10 juin  à 18h30 à la salle des fêtes de Saint Sulpice de Guillerargues où nous tiendrons une réunion publique.

Vous trouverez ci-après un lien vers la profession de foi qui est actuellement en cours de distribution dans les boîtes aux lettres de nos 154 communes ainsi qu’un certain nombre d’informations et d’articles sur notre candidature, sur le Mouvement de la Ruralité ou sur des sujets d’actualité.

Pour que Le Mouvement de la Ruralité devienne une vraie force politique nationale nous avons besoin d’élus indépendants au parlement. Des élus qui ne soient pas soumis aux consignes de vote édictées par leurs chefs.

Si vous souhaitez que votre voix soit entendue à l’assemblée nationale, votez et faites voter pour des élus qui vous ressemblent et qui pourront parler en votre nom parce qu’ils vous connaissent.

Dimanche, nous comptons sur votre soutien. 

Ensemble, retrouvons le chemin du bon sens !

Yves d’Amécourt
Viticulteur – Ancien Conseiller Général et Maire de Sauveterre-de-Guyenne
Porte-Parole National Le Mouvement de la Ruralité

Quelques informations à propos de notre campagne :

Article Le Républicain

Notre dépôt de candidature à la préfecture

A propos de Tom Fazembat

Notre profession de foi

Sur les sujets d’actualité :

Notre avis sur la LGV 

Suite aux orages de grêle

A propos de l’irrigation

A propos du prix payé aux agriculteurs

A propos de la souveraineté alimentaire et des pesticides

Pourquoi avons nous tant de camions sur nos routes ?

Eoliennes, le principe de précaution s’impose !Le mauvais procès fait à nos vignerons

Pouvoir d’achat : les zones rurales plus impactéesEt si l’Etat s’inspirait du fonctionnement des zones rurales ?

Non à l’implantation de 1000 hectares de panneaux photovoltaïque à Saucats

Le revenu agricole doit être notre priorité

A propos du Mouvement de la Ruralité :

Grand oral de la Ruralité

Nos 92 candidats dans toute la France

Présidentielle : les 30 propositions du Mouvement de la Ruralité

La Ruralité aux Régionales

Le projet du Mouvement de la Ruralité pour la Région Nouvelle-Aquitaine

Par ailleurs, vous pouvez retrouver sur mon blog plus de 5000 articles, depuis 15 ans, sur mes mandats de Secrétaire Général du syndicat des vignerons de Bordeaux, de Conseiller Général de Canton de Sauveterre-de-Guyenne, de maire de Sauveterre-de-Guyenne, de Président de communauté des communes, et de Conseiller Régional. Des réalisations et une expérience d’élu que je souhaite mettre aujourd’hui au service de notre circonscription. et de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.