Ubu est de retour !

Afin de promouvoir la parité, le gouvernement a proposé de diviser par 2 le nombre des cantons dans chaque département, et d’élire, dans chaque canton, un couple (homme, femme). Le sénat a rejeté ce projet de loi le 18 janvier…

Lors de la réunion de la commission des lois, à l’assemblée nationale, de nombreux élus ont pointé du doigt une difficulté. En effet, il est d’usage dans une assemblée délibérante, de disposer d’un nombre impair de sièges afin de dégager une majorité, lors du vote.

Et bien, contre toute attente -ce n’est pas une blague- pour répondre à cette remarque, la commission des Lois a voté l’introduction d’un nombre impair de cantons dans chaque département, ce qui se traduirait, selon elle, par « un canton supplémentaire dans 48 départements » et « favorisera l’émergence d’une majorité » en cas d’équilibre des forces dans le conseil départemental, précisait-on hier de source parlementaire.

C’est croquignolesque ! Si j’ose le dire, le nombre des Conseillers Départementaux sera forcément « pair »… Si mes souvenirs sont bons (sic), quand on multiplie un chiffre par deux, qu’il soit pair ou impair, on tombe invariablement sur un nombre pair !

A coeur vaillant rien d’impossible, mais vouloir un nombre de Conseillers impair, en en élisant 2 par canton, revient à rechercher la quadrature d’un cercle…

Le gouvernement de François Fillon prévoyait de diminuer le nombre des Cantons de 4220 à 3493, de rééquilibrer la taille des cantons autour d’une moyenne de 17000 habitants, dans toute la France, et de supprimer 1757 Conseillers Régionaux. Soit au global, 3493 Conseillers, au lieu de 5977. Et une économie, non négligeable, de 89,5 Millions d’€/an.

Ce gouvernement, dont nous n’oublions pas que les Ministres sont payés 30% de moins (soit une économie de 2 Millions d’€/an), promet de conserver tous les élus, et d’en ajouter 148 de plus pour avoir un nombre de canton impair par département (soit un coût de 5,3 Millions d’€)…et pour un nombre de Conseillers, toujours pair ! Et ce, sans tenir compte de l’évolution démographique des départements, dont le notre. Ce qui aboutit à des cantons de 13000 à 96000 habitants selon les départements, 45000 habitants en Gironde !

La chambre des Pairs reviendra-t-elle sur cet impair ? J’en doute… Mais Philippe Madrelle sera content, lui qui voulait 33 cantons en Gironde, pour le symbole !

Lire à ce sujet un article sur Maire-Info sur la réunion de la commission des lois, qui propose, aussi, la proportionnelle aux élections municipales, dès 500 habitants.

Lire aussi, sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.